Êtres vivants

Un ĂȘtre vivant c’est tout ça crĂ©ature qui naĂźt, grandit, se nourrit, se reproduit et meurt. En ce sens, un ĂȘtre vivant est une unitĂ© organisĂ©e capable de capter des Ă©lĂ©ments de son environnement pour produire et maintenir ses structures internes, rĂ©agir aux changements et se multiplier.

Ainsi, un ĂȘtre vivant prend des ressources de l’extĂ©rieur pour se “construire”, bouge si quelque chose le dĂ©range et peut crĂ©er un autre ĂȘtre vivant qui lui ressemble.

DĂ©finir un ĂȘtre vivant n’est pas une tĂąche facile. En fait, si nous voulions dĂ©finir ce qu’est un ĂȘtre vivant sur une autre planĂšte ou galaxie, il faudrait probablement prendre en compte d’autres caractĂ©ristiques.

Pour l’instant, sur la planĂšte Terre, chaque chose vivante est faite de cellules. Toute action que produit un ĂȘtre vivant est dĂ©terminĂ©e par ses cellules et leur contenu. Un simple ĂȘtre vivant est un organisme.

CaractĂ©ristiques des ĂȘtres vivants

Tous les ĂȘtres vivants partagent des caractĂ©ristiques clĂ©s qui, ensemble, servent Ă  dĂ©finir ce qu’est la vie. Ces caractĂ©ristiques sont:

Ordre

Les organismes vivants ont des structures ordonnĂ©es qui se coordonnent les unes avec les autres. Tous les ĂȘtres vivants sont constituĂ©s d’une ou plusieurs cellules. Dans les organismes multicellulaires, tels que les humains et les animaux, les cellules sont organisĂ©es en tissus, les tissus en organes et ceux-ci en systĂšmes d’organes.

C’est Ă©galement le cas des organismes unicellulaires. Dans la cellule elle-mĂȘme, il y a un ordre et une organisation qui contribuent au maintien des fonctions vitales de la cellule.

RĂ©ponse aux stimuli

Tous les ĂȘtres vivants interagissent avec leur environnement en rĂ©pondant Ă  diffĂ©rents stimuli, par exemple, les plantes poussent en rĂ©ponse Ă  la lumiĂšre. Un stimulus est tout agent physique ou chimique qui provoque une rĂ©action dans un organisme. Dans l’exemple ci-dessus, la lumiĂšre reprĂ©sente le stimulus qui fait pousser la plante.

Lorsque vous amenez votre main au feu, vous ressentez de la douleur. Cela vous amĂšne Ă  Ă©loigner votre main comme mĂ©canisme de protection contre la douleur et les consĂ©quences d’une brĂ»lure. T’es vivant!

La croissance et le développement

augmenter

Depuis notre naissance, nous traversons différentes étapes de croissance et de développement.

Les ĂȘtres vivants grandissent et se dĂ©veloppent. Un enfant Ă©tait initialement un embryon, puis un bĂ©bĂ©, et finira par devenir adulte.

Il en va de mĂȘme pour les plantes et les animaux. De la graine vient un semis qui peut devenir un arbre. Un poussin a d’abord Ă©clos d’un Ɠuf. Tous ces changements sont enregistrĂ©s dans l’ADN de chaque organisme.

Homéostasie et régulation

L’homĂ©ostasie fait rĂ©fĂ©rence au capacitĂ© des organismes Ă  maintenir leurs conditions internes Ă  des niveaux stables et constants. Pour cela, les organismes vivants disposent de mĂ©canismes de rĂ©gulation. Les humains maintiennent leur tempĂ©rature Ă  37 ° C, qu’ils soient dans des environnements chauds ou froids.

Voir aussi Homéostasie.

MĂ©tabolisme

La vie est une somme de rĂ©actions chimiques interconnectĂ©es, qui nĂ©cessitent de l’Ă©nergie et des nutriments pour ĂȘtre rĂ©alisĂ©s. Les plantes utilisent l’Ă©nergie du soleil pour obtenir leurs nutriments; les animaux ont besoin de se nourrir d’autres ĂȘtres vivants pour maintenir leur mĂ©tabolisme.

Tous les organismes ont besoin de nourriture pour survivre. Ces ĂȘtres qui produisent leur propre nourriture sont connus comme autotrophes, tandis que ceux qui se nourrissent d’autres ĂȘtres vivants sont hĂ©tĂ©rotrophes.

la reproduction

division bactérienne

Exemple de reproduction d’une bactĂ©rie.

Les humains ont des bĂ©bĂ©s, les chiens ont des chiots et les plantes ont des graines. C’est ce que nous appelons la reproduction. Lorsque les ĂȘtres vivants se reproduisent, ils transmettent leurs informations gĂ©nĂ©tiques Ă  leurs enfants. MĂȘme les ĂȘtres unicellulaires se reproduisent!

Les ĂȘtres vivants se multiplient par diffĂ©rents mĂ©canismes de reproduction, soit par division cellulaire, soit par des structures spĂ©cialisĂ©es.

Chez les plantes, la fleur est la structure de reproduction. Chez les animaux, de nombreuses espÚces se différencient en mùle et femelle, avec des organes reproducteurs spécifiques.

Les bactĂ©ries et autres ĂȘtres unicellulaires se reproduisent par division cellulaire.

Voir aussi Lecture.

Évolution

L’Ă©volution est la capacitĂ© des organismes survivre dans le temps grĂące Ă  l’adaptation aux conditions environnementales et Ă  la transmission de ces caractĂ©ristiques Ă  leur progĂ©niture.

Les caractĂ©ristiques des organismes qui les aident Ă  s’adapter Ă  leur environnement sont appelĂ©es adaptations. Par exemple, le camĂ©lĂ©on peut changer le ton de sa peau pour passer inaperçu par sa proie.

Voir aussi Evolution.

Classification des ĂȘtres vivants

Les ĂȘtres vivants peuvent ĂȘtre classĂ©s en trois grands groupes ou domaines. Les trois domaines de la vie sont:

  • BactĂ©rie: organismes unicellulaires procaryotes, c’est-Ă -dire que leur ADN n’est pas enveloppĂ© dans un noyau.
  • ArchĂ©e: ce sont aussi des organismes unicellulaires procaryotes, qui diffĂšrent des bactĂ©ries par leur paroi cellulaire et leur ribosome.
  • Eukarya: dans ce domaine se trouvent les plantes, les animaux, les champignons et les algues. Ils sont caractĂ©risĂ©s principalement parce que leur ADN se trouve dans une membrane nuclĂ©aire, c’est-Ă -dire qu’ils sont eucaryotes.

Les domaines sont à leur tour divisés en royaumes. Les rÚgnes les plus connus sont le rÚgne Animalia (animal), le rÚgne Plantae (plante), le rÚgne Fungi (champignons) et le rÚgne bactérien (bactéries).

La classification des ĂȘtres vivants se poursuit par le Phylum, les classes, l’ordre, la famille, jusqu’Ă  atteindre le genre et l’espĂšce. Le genre et l’espĂšce d’un ĂȘtre vivant sont comme son nom et prĂ©nom, que nous connaissons comme le nom scientifique.

Voir le classement actuel des Royaumes de la Nature.

Composition des ĂȘtres vivants

De tous les Ă©lĂ©ments du tableau pĂ©riodique, les ĂȘtres vivants ne sont constituĂ©s que de quelques Ă©lĂ©ments. Les Ă©lĂ©ments les plus abondants sont l’hydrogĂšne, l’oxygĂšne, l’azote et le carbone. D’autres Ă©lĂ©ments fondamentaux, mais prĂ©sents en plus petites quantitĂ©s, sont: le calcium, le magnĂ©sium, le phosphore, le fer, le sodium et le chlore.

Un oxygĂšne et deux hydrogĂšnes se rĂ©unissent pour former de l’eau, indispensable au maintien de la vie sur terre. D’autres Ă©lĂ©ments forment d’autres molĂ©cules, comme les protĂ©ines, les sucres et les graisses, indispensables Ă  la construction et au maintien de la cellule.

Les virus sont-ils des ĂȘtres vivants?

Les virus sont des structures intĂ©ressantes qui ont du matĂ©riel gĂ©nĂ©tique et des protĂ©ines, mais ils ne sont pas une cellule. Ces virus ont la capacitĂ© de pĂ©nĂ©trer dans une cellule, et lĂ  ils en profitent pour se multiplier. Sans l’aide de la cellule, qu’ils envahissent, les virus ne peuvent pas se multiplier.

Nous connaissons les virus qui Ă©voluent, mais nous ne savons pas comment ils le font. Les virus n’ont pas de mĂ©tabolisme, ils n’ont pas besoin de nourriture pour survivre et ils n’ont pas besoin de mĂ©canismes de rĂ©gulation. Pour tout cela, les virus ne sont pas considĂ©rĂ©s comme des ĂȘtres vivants.

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *