Hiérarchie des valeurs

Pour se r√©f√©rer √† la hi√©rarchie des valeurs, il est essentiel de d√©terminer que par valeurs on entend toutes celles qualit√©s qui se d√©marquent d’une personne ou d’un objet, et cela les diff√©rencie des autres selon leur comportement, leur esth√©tique ou leur importance.

Il existe une longue liste de valeurs selon leur objectif et leur intention, il est donc n√©cessaire d’√©tablir une hi√©rarchie pour exposer quelles sont les qualit√©s ou vertus les plus importantes pour l’√™tre humain et la soci√©t√©.

Par exemple, l’√©thique, la morale, l’esth√©tique, le respect, l’amour, l’honn√™tet√©, la justice, l’amiti√©, la beaut√©, la responsabilit√©, l’engagement, la tol√©rance, la solidarit√©, entre autres, sont des valeurs qui se distinguent par leur port√©e et la mani√®re dont elles se modifient les attitudes des individus.

De cette mani√®re, les valeurs font partie d’une s√©rie de caract√©ristiques et de principes qui nous d√©finissent en tant qu’individus par nos qualit√©s intellectuelles et physiques, qui d√©terminent nos actions et nos comportements individuels et sociaux.

Hiérarchie des valeurs. Amitié

L’amiti√© est l’une des valeurs les plus appr√©ci√©es dans les relations humaines, c’est parce qu’elle implique √©galement d’autres valeurs telles que le respect, l’honn√™tet√©, la v√©rit√© ou la solidarit√©.

De même, les valeurs sont les principes qui nous permettent de faire la différence entre le bien et le mal et de guider nos vies. La même chose se produit avec les objets, auxquels sont attribuées des valeurs qui déterminent leur fonctionnalité et leur utilité.

Cependant, √©tablir une hi√©rarchie des valeurs est difficile, et cela est d√Ľ √† la subjectivit√© √† laquelle elles sont soumises selon leur interpr√©tation. De plus, il convient de mentionner que les valeurs sont regroup√©es et peuvent √™tre diff√©renci√©es en plusieurs types.

Par exemple, les valeurs universelles, les valeurs humaines, les valeurs familiales, les valeurs culturelles, les valeurs religieuses, les valeurs esthétiques, les valeurs démocratiques, les valeurs éducatives, les valeurs éthiques, entre autres.

Dans ces cas, la hiérarchie des valeurs est différente dans chaque groupe en fonction de leur intention. Dans les valeurs éthiques, la moralité sera plus importante et dans les valeurs humaines, le respect sera primordial, etc.

Hiérarchie des valeurs. Positif

L’√©tablissement d’une hi√©rarchie de valeurs permet aux individus d’agir sur la base d’une meilleure coexistence sociale.

L’ordre ou le rang d’importance attribu√© aux valeurs est variable, ce qui a conduit √† diverses discussions sur la fa√ßon de d√©terminer une hi√©rarchie de la m√™me chose, surtout s’il est pris en compte que les valeurs sont caract√©ris√©es √† la fois parce qu’elles peuvent √™tre permanent ou changeant.

Cependant, divers philosophes se sont concentr√©s sur l’√©tude de l’axiologie et des valeurs, ce qui leur a permis de recr√©er une hi√©rarchie de valeurs telle que celle propos√©e par Max Scheler.

Voir aussi Valeurs.

La hiérarchie des valeurs de Max Scheler

Hiérarchie des valeurs

Il est important que les gens établissent une hiérarchie de valeurs basée sur le fait de vivre pleinement avec leur environnement.

Les valeurs ont fait l’objet d’√©tudes depuis la Gr√®ce antique jusqu’√† nos jours. Des philosophes comme Platon et Aristote ont d√©j√† plant√© des trait√©s d’√©thique, de morale, de beaut√© et d’esth√©tique.

Par la suite, les √©tudes li√©es aux valeurs et √† leur classement ont √©t√© approfondies par diff√©rents philosophes, parmi lesquels se d√©marquent David hume, Philosophe √©cossais qui √©tude √©thique et s’inqui√©tait de la mani√®re dont les jugements moraux √©taient port√©s.

De m√™me, le philosophe allemand Friedrich Nietzsche a expos√© l’inversion des valeurs √©tablissant l’existence de deux types d’hommes, le ma√ģtre et l’esclave. Les valeurs morales du ma√ģtre sont d√©termin√©es par sa fiert√© et sa croyance en lui-m√™me, et celles de l’esclave sont bas√©es sur la compassion, la patience et l’humilit√©.

De son c√īt√©, le philosophe prussien Immanuel Kant s’est concentr√© sur l’√©tude de l’√©thique et de l’esth√©tique transcendantales des Lumi√®res, une pens√©e qu’il expose dans ses ouvrages Critique de la raison pratique et Critique du jugement. Pour Kant, l’√©thique doit √™tre universelle et non empirique.

Puis, au XIXe si√®cle, l’axiologie est apparue comme une branche de la philosophie √† partir de laquelle les valeurs sont √©tudi√©es, ainsi que leur nature et leur essence.

En ce sens, le philosophe allemand Max Scheler s’est d√©marqu√© pour avoir apport√© une contribution importante en proposant une hi√©rarchie de valeurs Il √©tablit une structure organis√©e de ses niveaux d’importance.

Cette hiérarchie est liée à principes qui guident les attitudes humaines entre ce qui est considéré comme bon ou mauvais, et rejette les anti-valeurs car elles mettent en danger le bien-être de tous en général.

Voici la hi√©rarchie des valeurs propos√©es par Max Scheler, du niveau d’importance le plus bas au plus √©lev√©.

  • Des valeurs agr√©ables: √©galement appel√©es valeurs h√©donistes. Ils correspondent aux √©tats affectifs par lesquels le plaisir et la douleur, agr√©ables et d√©sagr√©ables, sont ressentis.
  • Valeurs vitales: ils se r√©f√®rent √† la vie du corps, c’est-√†-dire √† la sant√©, √† la maladie et √† l’instinct. Ils concernent le bien-√™tre ou l’inconfort corporel de l’individu.
  • Valeurs spirituelles: il fait r√©f√©rence aux valeurs qui sont captur√©es √† travers notre esprit et qui n’impliquent pas le corporel. Il est compos√© de valeurs esth√©tiques, juridiques, intellectuelles et de connaissances pures.
  • Valeurs religieuses: ce sont les plus importants. Ils sont compos√©s du sacr√© et du divin, c’est-√†-dire du saint et du profane. Ils sont √©galement li√©s √† la foi et √† l’incr√©dulit√©.

Hiérarchie des valeurs. Société

Les valeurs sociales sont importantes car elles d√©finissent les principes les plus importants d’une soci√©t√©.

Cependant, il convient de mentionner qu’il existe davantage d’exemples de mod√®les de hi√©rarchie des valeurs, ainsi que la proposition du philosophe Alejandro Korn dans laquelle neuf niveaux de valeurs sont envisag√©s.

En ce sens, on peut dire qu’il existe diff√©rentes hi√©rarchies qui ont √©t√© √©tablies pour guider les attitudes et les comportements des individus et des groupes sociaux en g√©n√©ral.

La hi√©rarchie des valeurs d’une famille est diff√©rente de celle d’un professionnel, mais ce n’est pas que l’une soit meilleure que l’autre, elle se r√©f√®re simplement √† une s√©rie de fondamentaux n√©cessaires pour √©tablir une coexistence saine et les valeurs les plus importantes sous les circonstances.

Par exemple, la valeur de la responsabilit√© est parmi les plus importantes en termes g√©n√©raux, et c’est parce qu’elle est n√©cessaire au d√©veloppement tant individuel que social. Si nous vivons dans une soci√©t√© responsable de ses d√©cisions politiques, les situations d’abus de pouvoir, entre autres, peuvent √™tre √©vit√©es.

 

√Čtiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *