Jesus de Nazaret

J√©sus de Nazareth est reconnu comme l’une des figures les plus importantes de l’histoire occidentale et du christianisme, une religion largement r√©pandue pour laquelle c’est le Fils de Dieu, qui est mort et est ressuscit√© pour lib√©rer l’homme des p√©ch√©s.

J√©sus Il n’a laiss√© aucun texte √©crit dans lequel il a t√©moign√© de sa pr√©dication, de ses miracles ou de sa vie. Pour cette raison, il est difficile de clarifier certains moments importants de sa biographie.

Cependant, les quelques documents qui offrent des donn√©es importantes, beaucoup r√©dig√©s par ses disciples, ont √©t√© √©tudi√©s et analys√©s par des sp√©cialistes afin de corroborer et reconstruire des passages d’histoire qui confirment leur existence.

Les √Čvangiles qui offrent le plus d’informations sur la vie de J√©sus sont ceux de Marc, Luc, Matthieu et Jean. Cependant, ces √©vangiles se concentrent plus que d’offrir un r√©cit historique sur l’exposition et la diffusion de la vie de J√©sus et de ses messages.

Naissance et enfance de Jésus de Nazareth

J√©sus de Nazareth 2J√©sus de Nazareth est n√© √† Bethl√©em, dans une humble cr√®che o√Ļ il √©tait ador√© par ses parents, Marie et Joseph.

Il existe peu de donn√©es sur la naissance de J√©sus de Nazareth. Ce que l’on sait provient, dans une large mesure, des √©vangiles de Matthieu et de Luc. Par cons√©quent, il existe encore des doutes concernant cet √©v√©nement important.

Les parents de J√©sus √©taient Joseph, le charpentier, et Marie de Nazareth, qui vivait en Galil√©e. Marie est tomb√©e enceinte de fa√ßon inattendue, son √©tat a √©t√© annonc√© par l’ange Gabriel, qui lui est apparu dans un r√™ve pour lui faire savoir que J√©sus a √©t√© con√ßu par le Saint-Esprit, d’o√Ļ il est le Fils de Dieu. Ce fait est connu comme L’Annonciation.

Marie √©tait une femme vierge et sans p√©ch√©, c’est pourquoi elle a √©t√© choisie pour √™tre la m√®re du Fils de Dieu. De m√™me, il semble que Mary √©tait une cousine d’Isabel, l’√©pouse de Zacar√≠as, qui pendant leur vieillesse avait un fils nomm√© Juan Bautista.

√Ä ce moment-l√†, l’empereur romain Auguste avait ordonn√© un recensement dans lequel chaque personne devait s’inscrire dans son lieu de naissance. Cela a motiv√© Jos√© √† entreprendre un voyage avec Mar√≠a, qui √©tait √† un stade avanc√© de grossesse, √† Bethl√©em, sa ville natale.

Jos√© et Mar√≠a avaient des ressources limit√©es, et √©tant d√©j√† √† Bethl√©em, il √©tait temps pour Mar√≠a d’accoucher, ils ont donc d√Ľ se r√©fugier dans une sorte de grotte utilis√©e par les bergers de la r√©gion.

C’est l√† que Marie a donn√© naissance √† son fils, J√©sus de Nazareth, ador√© par des bergers d√©j√† annonc√©s par les anges et trois sages venus d’Orient avec des offrandes d’or, de myrrhe et d’encens.

En ce sens, J√©sus est n√© √† Bethl√©em, une ville de Jud√©e qui appartenait √† l’empire romain, environ, en l’an 4 av.

A cette √©poque, H√©rode le Grand r√©gna en Jud√©e, qui apprit la naissance suppos√©e du Messie apr√®s l’arriv√©e des trois myst√©rieux rois d’Orient qui, avant d’arriver √† Bethl√©em, avaient travers√© J√©rusalem pour demander le roi des Juifs qui venait de sont n√©s et qu’ils allaient adorer.

Apr√®s avoir √©t√© alert√©, H√©rode a d√©cid√© d’achever son suppos√© adversaire et a ordonn√© la mort de tous les hommes √Ęg√©s d’environ un an.. C’est une date que le christianisme c√©l√®bre chaque 28 d√©cembre comme le jour des saints innocents.

Joseph a √©t√© averti par l’ange Gabriel des ordres de pers√©cution du roi H√©rode, alors il a d√©cid√© de fuir avec sa famille en √Čgypte, o√Ļ ils sont rest√©s jusqu’√† la mort du monarque. Puis ils sont retourn√©s √† Nazareth, en Galil√©e.

De retour à Nazareth, Jésus a mené une enfance normale au cours de laquelle il a appris le métier de menuisier en aidant son père et a étudié les traditions juives, dont il connaissait bien car il fréquentait constamment le Temple.

Entre environ 12 et 30 ans, on ne sait presque rien de la vie de Jésus, sauf ce que racontent certains textes des évangiles apocryphes, qui ont une origine inconnue et ne font pas partie de la Bible.

Prêche de Jésus de Nazareth

J√©sus de Nazareth 6Il n’y a pas de description exacte de ce √† quoi ressemblait physiquement J√©sus de Nazareth. Cependant, l’image la plus populaire repr√©sente un homme √† la peau claire, aux cheveux fins et longs et √† la barbe.

D√®s l’√Ęge de 30 ans, J√©sus de Nazareth commen√ßa √† √™tre remarqu√© dans la vie publique et commen√ßa √† enseigner et √† pr√™cher les paroles de Dieu, par lesquelles il annon√ßa l’arriv√©e de son royaume.

D’ici l√†, selon l’√Čvangile de Luc, J√©sus de Nazareth a √©t√© baptis√© par son cousin Jean-Baptiste, dans le Jourdain, qui l’avait d√©sign√© comme son successeur et annon√ßait d√©j√† l’arriv√©e du Messie, c’est-√†-dire de J√©sus.

Tenant compte des paroles des √©vang√©listes, On dit que lors du bapt√™me de J√©sus, l’Esprit de Dieu est apparu en forme de colombe, qui est descendu sur J√©sus et l’a d√©sign√© comme le Fils de Dieu.

Selon les √Čvangiles, l’Esprit de Dieu a guid√© J√©sus vers le d√©sert, o√Ļ il s’est retir√© pendant quarante jours, a je√Ľn√© et a vaincu les tentations du diable. Plus tard, J√©sus de Nazareth s’est install√© √† Capharna√ľm, en Galil√©e, o√Ļ il a commenc√© √† pr√™cher √† tout le monde l’arriv√©e du Royaume de Dieu.

La pr√©dication de J√©sus de Nazareth √©tait caract√©ris√©e par le fait d’√™tre des paraboles, c’est-√†-dire des histoires courtes et symboliques qui ont pour but d’enseigner ce qu’est le Royaume de Dieu et de laisser un enseignement ou de g√©n√©rer une r√©flexion morale. Par cons√©quent, sa pr√©dication √©tait agr√©able.

De cette fa√ßon, voyageant dans diff√©rents endroits et faisant conna√ģtre la parole de Dieu, c’est que J√©sus de Nazareth a gagn√© des adeptes, m√™me dans divers √©vangiles les diff√©rents miracles qu’il est venu accomplir sont li√©s, parmi lesquels gu√©rissent les l√©preux ou les aveugles, calmes les temp√™tes. , marcher sur l’eau ou multiplier le pain.

On ne sait pas exactement combien de temps J√©sus a pu pr√™cher librement, car dans l’√Čvangile de Saint Jean, il est mentionn√© qu’il a particip√© √† la P√Ęque trois fois, mais dans d’autres √Čvangiles, il est dit qu’il n’a v√©cu la P√Ęque que dans celui qui a √©t√© crucifi√©.

De cette mani√®re, apr√®s ces actes et pr√©dication, J√©sus de Nazareth a √©galement r√©ussi √† faire un grand nombre de ennemis, comme les pharisiens, qui l’accusaient de sa fiert√© de se dire Fils de Dieu, Messie ou Roi des Juifs.

De même, et en raison du malentendu de beaucoup, Jésus a été accusé de mentir et de vouloir tromper les gens par sa prédication, raisons pour lesquelles il a été dénoncé devant le gouverneur de Rome, Ponce Pilate.

Cependant, lors de son activit√© publique, J√©sus √©tait accompagn√© d’un grand nombre de personnes qui l’√©coutaient et croyaient en sa parole, en particulier les plus humbles. Parmi beaucoup, il y avait un groupe d’hommes honn√™tes et responsables qui ont consacr√© leur vie √† accompagner J√©sus dans sa pr√©dication et √† l’aider dans sa mission.

Ce groupe est connu comme les douze ap√ītres et √©tait compos√© de: Simon, qu’il appela Pedro, et son fr√®re Andr√©s. Santiago et son fr√®re Juan se joignent; Philippe et Bartholomew, Matthew et Thomas, Santiago de Alpheus et Simon Zealot, Thaddeus et Judas Iscariot, qui ont trahi J√©sus.

Les ap√ītres √©taient des hommes simples et travailleurs qui ont tout abandonn√© pour suivre J√©sus et, √† c√īt√© de lui, √©tablir un nouvel ordre religieux.

Passion et mort de Jésus de Nazareth

J√©sus de Nazareth 3La Derni√®re C√®ne, Leonardo Da Vinci (1495-1498). Repr√©sentation picturale de la derni√®re C√®ne de J√©sus avec les douze ap√ītres.

Comme J√©sus de Nazareth avait plus de disciples, l’Empire romain le hantait davantage. Par cons√©quent, √† la veille de la P√Ęque, J√©sus se rendit √† J√©rusalem, o√Ļ il entra assis sur un √Ęne et fut re√ßu et proclam√© roi des Juifs par une grande foule de fid√®les.

Une fois dans la ville, il se rendit au Temple et expulsa les vendeurs et les changeurs de monnaie. On dit que J√©sus savait d√©j√† que sa fin √©tait proche, il a donc rencontr√© plus tard ses ap√ītres pour c√©l√©brer la P√Ęque dans ce qui est connu comme la Derni√®re C√®ne.

Au cours de cet acte, J√©sus a pr√©dit qu’il serait trahi par l’un de ses ap√ītres et reni√© par un autre. Plus tard, une fois la r√©union termin√©e, il se rendit au Mont des Oliviers pour prier. J√©sus √©tait accompagn√© de deux de ses ap√ītres, qui se sont endormis plus tard.

Judas Iscariot √©tait l’ap√ītre qui a trahi J√©sus de Nazareth pour trente pi√®ces d’argent. Pour cette raison, t√īt le lendemain, J√©sus a √©t√© captur√© par les gardes des princes du pr√™tre, et a ainsi commenc√© ce que l’on appelle la Passion du Christ.

Une foule de gens voulaient √©viter d’√™tre arr√™t√©s, cependant, ils finirent par fuir et J√©sus fut emmen√© au palais du pr√™tre Ca√Įphe, o√Ļ se tenait le Sanh√©drin, un conseil de sages qui servaient de juges et auquel participaient de faux t√©moins.

Pendant le proc√®s, Ca√Įphe a demand√© √† J√©sus s’il √©tait le Messie, ce √† quoi J√©sus a r√©pondu: “Vous l’avez dit.” Face √† une telle r√©ponse, le conseil religieux juif l’a reconnu coupable de blasph√®me et l’a condamn√© √† mort pour s’√™tre d√©clar√© Messie et roi des Juifs.

Cependant, les membres du Sanh√©drin ne pouvaient pas ex√©cuter une condamnation √† mort sans avoir pr√©alablement obtenu le consentement des autorit√©s romaines. De cette mani√®re, J√©sus a √©t√© amen√© devant le procureur de Jud√©e, Ponce Pilate, qui a accept√© d’interroger J√©sus.

M√™me Pierre, l’ap√ītre qui a secr√®tement suivi J√©sus lors de son arrestation, l’a reni√© trois fois devant les serviteurs de Ca√Įphe.

J√©sus de Nazarte 4La passion du Christ est l’un des passages les plus douloureux et les plus douloureux de la vie de J√©sus de Nazareth.

Pilate le consid√©rait comme innocent. Cependant, il d√©cida d’interroger la multitude de personnes venues voir la sentence, afin qu’elles puissent choisir entre la lib√©ration de J√©sus ou d’un bandit nomm√© Barabbas. Le peuple avait auparavant √©t√© induit par les pr√™tres du Sanh√©drin et avait demand√© la lib√©ration du bandit et la crucifixion de J√©sus.

Apr√®s la d√©cision de la foule, Pilate s’est lav√© les mains pour symboliser son innocence dans la mort de J√©sus, qui apr√®s la condamnation a √©t√© tortur√©, battu, ses v√™tements d√©chir√©s, ils lui ont mis une couronne d’√©pines et il a d√Ľ porter sa croix jusqu’√† Mont El Calvaire, lieu de sa crucifixion.

J√©sus de Nazareth 5L’image de J√©sus de Nazareth crucifi√© est l’une de celles repr√©sent√©es et expos√©es dans les √©glises catholiques.

Dans la partie sup√©rieure de la croix, un signe avec les initiales INRI a √©t√© plac√©, qui correspond √† Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum, dont la traduction est ¬ęJ√©sus de Nazareth, roi des Juifs¬Ľ. J√©sus a √©t√© crucifi√© entre deux voleurs et, selon les √©vangiles, quand J√©sus est mort, le sol a trembl√© et le ciel a tonn√©.

D’apr√®s les √©vangiles, il est connu que J√©sus est mort vers trois heures de l’apr√®s-midi le vendredi de P√Ęques. Apr√®s sa mort, son corps a √©t√© descendu de la croix, oint de baumes, recouvert d’un drap et enterr√© dans une petite tombe ferm√©e par une pierre.

Le troisi√®me jour apr√®s sa mort, J√©sus est ressuscit√© des morts et est apparu √† ses disciples √† plusieurs reprises, jusqu’√† ce que finalement son ascension au ciel ait eu lieu.

Apr√®s la mort et la r√©surrection de J√©sus de Nazareth, le christianisme a commenc√©, l’une des religions les plus r√©pandues avec un grand nombre de fid√®les aujourd’hui.

 

√Čtiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *