Les aliments OGM

Les aliments OGM sont les organismes vivants dont l’ADN est modifi√© de mani√®re √† avoir une partie d’ADN d’un autre organisme et qui peut √™tre consomm√©e. Ceci est accompli gr√Ęce √† des techniques de g√©nie g√©n√©tique ou de biologie mol√©culaire.

La modification g√©n√©tique est due au fait que tous les organismes vivants ont de l’ADN comme mol√©cule d’information g√©n√©tique. Ceux-ci peuvent √™tre effectu√©s sur des bact√©ries, des champignons, des plantes et des animaux. Bien que les aliments transg√©niques soient des organismes g√©n√©tiquement modifi√©s (OGM), tous les OGM ne sont pas transg√©niques.

Les animaux ou plantes non modifi√©s sont appel√©s esp√®ces sauvages. Les animaux transg√©niques sont largement utilis√©s dans la recherche scientifique ou dans la production de m√©dicaments. Son utilisation √† des fins de consommation de masse, d’agriculture ou de commerce est limit√©e. En 2016, la commercialisation du saumon g√©n√©tiquement modifi√© a commenc√©.

Les plantes comme le ma√Įs, les pommes de terre et les tomates ont √©t√© les premi√®res √† √™tre g√©n√©tiquement modifi√©es.

Avantages des aliments transgéniques

Gr√Ęce aux avanc√©es scientifiques et aux connaissances acquises en manipulation g√©n√©tique, la production d’aliments transg√©niques repr√©sente une √©tape √©volutive substantielle.

Améliorer la qualité des aliments

Connaissant les processus de d√©gradation et de d√©composition des aliments, des strat√©gies ont √©t√© √©labor√©es pour augmenter le temps utile d’une plante, afin de faciliter le transport et le temps d’utilisation desdits aliments.

Assurer l’obtention de nutriments

Avec la modification g√©n√©tique, il est possible de produire des aliments contenant des nutriments n√©cessaires √† la consommation humaine, tels que des vitamines, des antioxydants, qui, dans certaines populations, sont difficiles √† obtenir √† partir de sources naturelles. C’est le cas du riz dor√©.

Avec l’utilisation de plantes Bt, l’utilisation de pesticides est r√©duite

En produisant des plantes qui expriment directement leur arme contre les insectes qui les attaquent, la quantit√© de pesticides et d’insecticides qui pourraient √™tre consomm√©es par les animaux et les humains en m√™me temps, avec des effets nocifs potentiels, est r√©duite.

R√©sistance √† la s√©cheresse, aux insectes, aux champignons et √† d’autres agents nuisibles

L’intention la plus importante de la cr√©ation d’organismes g√©n√©tiquement modifi√©s est de les prot√©ger des dommages qu’ils peuvent subir par d’autres agents naturels. Cette protection profitera √©galement aux √™tres humains, car elle augmentera la production d’aliments qui autrement ne pourraient pas √™tre consomm√©s.

Anticipant les conséquences possibles du changement climatique, il y a aussi la possibilité de protéger les plantes capables de résister aux sécheresses et aux températures élevées.

Inconvénients des aliments génétiquement modifiés

Comme dans toutes les avanc√©es technologiques, son application peut √™tre fauss√©e √† des fins nuisibles. Pour cela, il existe une s√©rie de contr√īles et d’organismes de r√©glementation charg√©s d’approuver ou non l’utilisation desdits aliments.

Conséquences environnementales potentielles

Les organisations qui s’opposent √† la propagation des aliments transg√©niques disent que les plantes et les animaux g√©n√©tiquement modifi√©s peuvent entra√ģner des dommages environnementaux.

Impact sur la biodiversité

De nombreux d√©tracteurs d’organismes g√©n√©tiquement modifi√©s soutiennent qu’ils auront un avantage dans la croissance et le d√©veloppement, entra√ģnant la perte d’esp√®ces sauvages. L’utilisation de la prot√©ine Bt peut entra√ģner la disparition d’esp√®ces d’insectes.

Impacts sur la santé

L’une des grandes pr√©occupations de la consommation d’aliments transg√©niques est son effet allerg√®ne potentiel. Cependant, la possibilit√© qu’un aliment transg√©nique provoque une allergie est la m√™me que pour tout autre aliment. Par cons√©quent, une personne allergique aux fraises ou aux arachides doit prendre soin de consommer un aliment transg√©nique contenant un compos√© de ces aliments.

Une autre critique des aliments transgéniques sur la santé est que des mutations sont créées chez ceux qui consomment le produit. Il a également été démontré que cela n’était pas possible.

D√©pendance √† l’√©gard des monopoles biotechnologiques

La production de plantes et d’animaux g√©n√©tiquement modifi√©s est principalement r√©alis√©e par de grandes entreprises. Ils recherchent leur avantage √©conomique et ont des strat√©gies pour que les agriculteurs ne puissent compter que sur eux.

Exemples d’aliments transg√©niques

Il existe actuellement des aliments transg√©niques disponibles au public, la plupart pour nourrir les animaux d’√©levage. Regardons quelques exemples.

Tomate FlavrSavr

Le premier aliment transgénique commercialisé était la tomate Flavr Savr, en 1994. Le processus de maturation et de décomposition de cette tomate a été réduit. Dans ce cas, un gène antisens a été utilisé pour empêcher la production de polygalacturonase, une enzyme qui décompose la paroi cellulaire du fruit.

La tomate Flavr Savr a √©t√© abandonn√©e en 1999 en raison d’un manque de rentabilit√©.

Tomate violette

Tomate violette génétiquement modifiée

La couleur rouge de la tomate (Solanum lycopersicum) est due √† l’accumulation de pigments carot√©no√Įdes, appel√©s lycop√®ne et phyto√®ne. Les anthocyanes sont des pigments violets qui ont des propri√©t√©s anti-inflammatoires et antioxydantes. En 2008, une tomate a √©t√© produite avec deux g√®nes de la plante muflier Antirrhinum majus, qui a augment√© la teneur en anthocyanes et avec elle la couleur pourpre.

Riz doré

Riz jaune transgénique

Le riz doré est un riz qui contient la plus grande quantité de vitamine A.

Le riz (Oryza sativa) est l’un des aliments les plus consomm√©s au monde. Dans de nombreuses r√©gions o√Ļ le riz est la principale source de nourriture, il existe une carence en vitamine A, associ√©e √† des probl√®mes de vision. Le riz dor√© est une vari√©t√© de riz g√©n√©tiquement modifi√© pour produire des b√™ta-carot√®nes, qui est le pr√©curseur de la vitamine A.

Saumon transgénique à croissance rapide

Le saumon AquAdvantage g√©n√©tiquement modifi√© est produit √† partir de saumon de l’Atlantique (Salmo salar) au Canada et au Panama. Celui-ci a un ADN recombinant avec le g√®ne de l’hormone de croissance du saumon chinook (Oncorhynchus tshawytscha), ce qui le fait cro√ģtre plus rapidement.

Le saumon OGM AquAdvantage est prêt à la vente en deux fois moins que le saumon sauvage.

Papaye arc-en-ciel hawa√Įenne

Papaye génétiquement modifiée

La papaye d’Hawa√Į a √©t√© g√©n√©tiquement modifi√©e pour r√©sister aux ravageurs.

La papaye (Carica papaya) est un fruit tropical largement cultiv√© dans les √ģles hawa√Įennes. La plante souffre d’une maladie caus√©e par un virus PRSV qui a pratiquement d√©cim√© la production de papaye dans les ann√©es 1990. Gr√Ęce √† la biotechnologie, il a √©t√© possible de produire une papaye contenant une partie du virus dans son g√©nome, la rendant r√©sistante aux attaques de virus de l’ext√©rieur.

Soja Monsanto résistant au glyphosate

soja résistant au glyphosate

Le soja résistant au glyphosate de Monsanto est apparu en 1996.

Le glyphosate est un compos√© chimique √† effet herbicide. En agriculture, il a commenc√© √† √™tre utilis√© pour r√©duire la concurrence des herbes dans les principales cultures; cependant, le glyphosate affecte √©galement les plantes cultiv√©es. Il a √©t√© possible de produire des plantes avec un g√®ne qui inhibe l’effet du glyphosate, rendant ces plantes r√©sistantes au glyphosate. De cette fa√ßon, les agriculteurs pourraient semer calmement leurs graines r√©sistantes au glyphosate et en m√™me temps pulv√©riser le produit pour √©liminer les mauvaises herbes.

Les plantes r√©sistantes au glyphosate les plus utilis√©es sont le soja, le ma√Įs et le canola.

Législation sur les aliments transgéniques au Mexique

Tous les aspects juridiques concernant les OGM au Mexique sont régis par la loi sur la biosécurité pour les organismes génétiquement modifiés de 2005. En 2013, le Mexique cultivait du coton et du soja transgéniques. Cependant, le permis de culture commerciale du soja a été révoqué en 2017.

En revanche, la culture du ma√Įs transg√©nique pr√©sente un aspect culturel plus difficile √† surmonter. Le ma√Įs indig√®ne mexicain a √©t√© d√©clar√© patrimoine culturel et agricole du Mexique, de sorte que la culture d’esp√®ces de ma√Įs g√©n√©tiquement modifi√©es est restreinte. En 2017, le Mexique a import√© un tiers de son ma√Įs pour la consommation, probablement du ma√Įs transg√©nique des √Čtats-Unis.

Des chercheurs mexicains ont d√©velopp√© un ma√Įs qui n’a besoin que des deux tiers de l’eau d’une plante normale dans le cadre de ce que l’on appelle le projet Xoconostle. La culture du ma√Įs transg√©nique pourrait augmenter la production et profiter √† la fois aux agriculteurs et aux consommateurs.

√Čtapes pour d√©velopper des aliments transg√©niques

La production d’aliments transg√©niques suit plusieurs √©tapes, que nous d√©crivons ci-dessous.

Première étape: sélectionner la fonction spéciale

La caractéristique spéciale avec laquelle vous souhaitez modifier doit être étudiée. Par exemple, Bacillus thuringiensis (Bt) est une bactérie qui produit des cristaux toxiques pour de nombreux insectes qui endommagent les plantes. Ces cristaux sont produits par une protéine codée par un gène de la bactérie. Par des techniques de biologie moléculaire, le gène de cette protéine peut être obtenu.

Deuxi√®me √©tape: transformation de plantes ou d’animaux

Une fois le g√®ne s√©lectionn√©, il existe plusieurs m√©thodes pour introduire le g√®ne dans le g√©nome de la plante ou de l’animal d’int√©r√™t.

Pour les plantes, l’une des m√©thodes les plus utilis√©es est la bact√©rie Agrobacterium tumefaciens. Cette bact√©rie est capable de transf√©rer des morceaux d’ADN appel√©s plasmides. Ces plasmides peuvent ins√©rer le g√®ne dans le g√©nome de la plante pour produire la prot√©ine qui est cod√©e.

Il existe également des plasmides qui peuvent être utilisés pour la transformation de cellules animales.

D’autres techniques pour introduire des g√®nes dans les plantes sont le bombardement de g√®nes et la microinjection dans le noyau de la plante.

Troisi√®me √©tape: production de la caract√©ristique particuli√®re de la plante ou de l’animal

Une fois le gène étranger incorporé dans le génome, les plantes ou les animaux peuvent commencer à synthétiser la protéine spéciale. Par exemple, certaines plantes produisent leur propre toxine Bt et se protègent ainsi contre les dommages causés par les insectes. Un cotonnier avec le gène Bt est connu sous le nom de coton Bt.

Un animal qui a √©t√© g√©n√©tiquement modifi√© pour exprimer l’hormone de croissance d’un autre animal commencera √† produire cette hormone.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *