MĂ©thode scientifique

La méthode scientifique est ensemble de procédures par lesquelles des problèmes scientifiques sont posés et des hypothèses scientifiques sont testées.

Une mĂ©thode est une procĂ©dure pour traiter un ensemble de problèmes. En science, la mĂ©thode scientifique est la stratĂ©gie d’investigation et d’exploration de l’inconnu.

La méthode scientifique et la connaissance objective du monde constituent la principale distinction entre science et pseudoscience.

Caractéristiques de la méthode scientifique

  • Est objectif: Il est basĂ© sur les faits et non sur les expĂ©riences subjectives des chercheurs.
  • Est systĂ©matique: suivez une commande avec un but.
  • C’est un processus circulaire: il commence par des observations et des faits, des problèmes ou des doutes sont soulevĂ©s, des hypothèses ou des explications provisoires sont proposĂ©es, des expĂ©riences sont conçues et de nouvelles observations et faits sont gĂ©nĂ©rĂ©s.
  • Est rĂ©parable: Ă  mesure que les rĂ©sultats sont obtenus, les erreurs qui apparaissent peuvent ĂŞtre corrigĂ©es.
  • C’est vĂ©rifiable: peut ĂŞtre soumis Ă  un examen indĂ©pendant et externe.
  • Ce n’est pas rigide: la mĂ©thode scientifique n’est pas une mĂ©thode rigide et infaillible et peut ĂŞtre perfectionnĂ©e.

Les étapes de la méthode scientifique

Selon Mario bunge, dans son livre Science: sa méthode et sa philosophie, nous pouvons affirmer que la méthode scientifique doit suivre sept étapes ou étapes différentes:

  • approche du problĂ©me,
  • construction du modèle thĂ©orique,
  • dĂ©duction de consĂ©quences particulières,
  • tests d’hypothèses,
  • introduction des conclusions dans la thĂ©orie et
  • communication des rĂ©sultats.

1. Exposé du problème

Tout d’abord, il faut partir de reconnaissance des faits, c’est-Ă -dire les faits spĂ©cifiques pertinents Ă  ce que vous voulez enquĂŞter ou savoir.

Ensuite, il va Ă  dĂ©couverte de problème. Ă€ ce stade, la curiositĂ© est la clĂ©, peu importe ce que nous savons d’un fait, si nous ne sommes pas curieux de dĂ©couvrir une difficultĂ© ou un problème.

Vient ensuite la question qui va nous permettre de trouver la solution à cette difficulté que nous voulons résoudre. Ceci est connu comme formulation du problème.

2. Construction d’un modèle thĂ©orique

Pour rĂ©pondre Ă  la question, il faut poser un sĂ©lection de facteurs pertinents. Nous devons assumer les rĂ©ponses les plus appropriĂ©es et possibles, en fonction de ce que l’on sait.

La invention d’hypothèses ce n’est rien de plus que de proposer des hypothèses pouvant expliquer les faits du problème Ă  rĂ©soudre.

Voir aussi Hypothèse.

3. Déduction des conséquences particulières

Cette étape consiste en la recherche des supports théoriques et empiriques déjà réalisés qui permettent de déduire les mécanismes pour tester les hypothèses.

4. Tester les hypothèses

Pour tester les hypothèses, il faut concevoir et exĂ©cuter les expĂ©riences, mesures, collecte de donnĂ©es et autres opĂ©rations nĂ©cessaires. La conception et la description dĂ©taillĂ©e des expĂ©riences sont d’une grande importance pour que d’autres chercheurs puissent rĂ©pĂ©ter et valider les rĂ©sultats.

Une fois les donnĂ©es collectĂ©es, elles doivent ĂŞtre analysĂ©es, classĂ©es et Ă©valuĂ©es. Ă€ ce stade, les statistiques s’imposent.

Après le traitement de l’information, l’interprĂ©tation est effectuĂ©e selon le modèle thĂ©orique. C’est le processus de conclusion infĂ©rence.

5. Introduction des conclusions dans la théorie

Lors de l’interprĂ©tation des donnĂ©es, il faut comparer les conclusions avec les prĂ©dictions et se demander si le modèle thĂ©orique est acceptĂ© ou rejetĂ©.

Si le modèle théorique est rejeté, il doit réinitialiser le modèle, corrigez-le ou remplacez-le.

La mĂ©thode scientifique ne s’arrĂŞte pas lorsque le modèle thĂ©orique est confirmĂ©; il y a une recherche continue de problèmes, de consĂ©quences ou d’erreurs dans la thĂ©orie ou les procĂ©dures empiriques. Pour cela, le suggestions sur les travaux futurs.

6. Communication des conclusions

Une partie importante du travail scientifique est la communication et transmission d’informations. Cela se fait par le biais d’articles scientifiques, de thèses, de livres ou de confĂ©rences dans des instituts d’enseignement et de recherche.

Voir aussi les étapes de la méthode scientifique

Objectifs de la méthode scientifique

Ă€ quelles fins la mĂ©thode scientifique est-elle utilisĂ©e? On pourrait dire que la mĂ©thode scientifique a deux objectifs gĂ©nĂ©raux: l’un intrinsèque et l’autre extrinsèque.

Objectif intrinsèque ou cognitif

L’objectif intrinsèque ou cognitif est augmenter nos connaissances. Autrement dit, rechercher quelque chose pour le savoir.

Par exemple: la découverte de formes de vie inconnues, comme des bactéries qui vivent dans des conditions extrêmes. En 1969, en effet, la bactérie Thermus aquaticus a été identifiée, qui vit dans une source chaude dont les températures atteignent 100 ° C.

Objectif extrinsèque ou utilitaire

La méthode scientifique nous aide augmenter notre bien-être et notre puissance (objectifs extrinsèques ou utilitaires). Une grande partie des connaissances de base acquises est ensuite utilisée à des fins utiles.

Par exemple, les maladies génétiques peuvent désormais être diagnostiquées grâce à une enzyme (Taq polymérase) trouvée dans la bactérie Thermus aquaticus.

 

Les références

Bunge, M. Science: sa méthode et sa philosophie. Buenos Aires, Amérique du Sud, 2013.

Tamayo et Tamayo, M. Le processus de la recherche scientifique. 4ed. Editorial Limusa, 2003, Mexique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *