MĂ©thodes de recherche

Les mĂ©thodes de recherche sont les les outils utilisĂ©s par les chercheurs pour collecter et analyser les donnĂ©es. Il s’agit notamment de l’Ă©chantillonnage, des questionnaires, des entretiens, des Ă©tudes de cas, des mĂ©thodes expĂ©rimentales, des essais et des groupes de discussion.

Le choix de la mĂ©thode de recherche est prĂ©dĂ©terminĂ© par le problĂšme Ă  rĂ©soudre et par les donnĂ©es pouvant ĂȘtre obtenues. Ainsi, nous disposons de mĂ©thodes de recherche quantitatives, qualitatives ou mixtes.

MĂ©thodes de recherche quantitative

Les mĂ©thodes de recherche quantitative sont principalement utilisĂ©es pour comparer les donnĂ©es avec l’orientation des nombres. La rigueur scientifique repose sur la fiabilitĂ© et la validitĂ© des donnĂ©es.

L’analyse des donnĂ©es numĂ©riques comprend:

  • statistiques descriptives de base,
  • statistiques infĂ©rentielles (paramĂ©triques ou non paramĂ©triques) et
  • statistiques multivariĂ©es (rĂ©gression multiple, ANCOVA).

MĂ©thodes de recherche qualitative

Les mĂ©thodes de recherche qualitative nous aident Ă  comprendre la signification d’un phĂ©nomĂšne, oĂč les mots sont les donnĂ©es d’intĂ©rĂȘt. La rigueur scientifique de ces mĂ©thodes repose sur la crĂ©dibilitĂ©, la fiabilitĂ©, la transfĂ©rabilitĂ© et la cohĂ©rence globale.

Les chercheurs ont tendance Ă  collecter des donnĂ©es sur le site oĂč les participants rencontrent le problĂšme ou la situation Ă  l’Ă©tude.

Procédures de collecte de données qualitatives

  • Observation qualitative: lorsque le chercheur prend des notes de terrain sur le comportement et les activitĂ©s des individus sur le site de recherche.
  • Entretien qualitatif: le chercheur mĂšne des entretiens en face Ă  face avec les participants, des entretiens tĂ©lĂ©phoniques ou participe Ă  des groupes de discussion.
  • Documents qualitatifs: l’enquĂȘteur peut consulter des documents publics (journaux, procĂšs-verbaux, rapports officiels) ou privĂ©s (agendas personnels, lettres, courriers Ă©lectroniques).
  • MatĂ©riel numĂ©rique et audiovisuel: Ces donnĂ©es peuvent ĂȘtre des photographies, des objets d’art, des bandes vidĂ©o, des pages Web, des e-mails, des messages texte, des textes sur les rĂ©seaux sociaux et toute forme de son.

MĂ©thodes de recherche mixtes

Les mĂ©thodes de recherche mixtes utilisent un combinaison de mĂ©thodes quantitatives et qualitatives. Cela implique la collecte de donnĂ©es Ă  la fois quantitatives et qualitatives en rĂ©ponse Ă  la question ou Ă  l’hypothĂšse de recherche.

Des mĂ©thodes de recherche mixtes sont appliquĂ©es Ă  des problĂšmes de recherche aux perspectives multiples, comme dans les domaines des sciences sociales, de l’Ă©ducation et de la santĂ©.

Types de méthodes de recherche

Dans les méthodes quantitatives, qualitatives et mixtes, différentes approches sont présentées pour obtenir les données. Voici les différents types de méthodes de recherche.

1. MĂ©ta-analyse

La mĂ©ta-analyse est une mĂ©thode quantitative qui analyse les rĂ©sultats d’un groupe d’Ă©tudes mesures quantitatives individuelles pour produire une meilleure estimation des avantages ou des inconvĂ©nients d’une intervention. Il s’agit d’une forme d’analyse secondaire puisque les donnĂ©es Ă  analyser ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© obtenues par d’autres chercheurs et ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© publiĂ©es.

Pour ĂȘtre valides, toutes les Ă©tudes impliquĂ©es doivent avoir des caractĂ©ristiques similaires telles que la population Ă©tudiĂ©e, le type d’intervention, la comparaison et les mesures effectuĂ©es. Par exemple, Aalbers et al.RĂ©alisĂ© une mĂ©ta-analyse de 2867 articles oĂč la musicothĂ©rapie a Ă©tĂ© utilisĂ©e pour le traitement de la dĂ©pression, trouvant un effet bĂ©nĂ©fique Ă  court terme.

2. MĂ©thode d’essai contrĂŽlĂ© randomisĂ©

La mĂ©thode d’essai contrĂŽlĂ© randomisĂ© consiste Ă  sĂ©lectionner un groupe d’individus et Ă  les sĂ©parer au hasard en un groupe expĂ©rimental et un groupe tĂ©moin. Le groupe expĂ©rimental reçoit un traitement et les rĂ©sultats sont comparĂ©s au groupe tĂ©moin. Cette mĂ©thode est principalement utilisĂ©e dans le domaine de la santĂ©, pour mesurer l’efficacitĂ© d’un mĂ©dicament ou d’un mĂ©dicament.

Par exemple, Donald T. Sawyer et Frederic J. Noel voulaient Ă©tudier l’effet d’un public sur les capacitĂ©s d’apprentissage. Ils ont sĂ©lectionnĂ© 64 Ă©lĂšves entre 15 et 18 ans et les ont sĂ©parĂ©s en groupes au hasard, oĂč ils Ă©taient en prĂ©sence ou non d’un public. Les rĂ©sultats Ă©taient que la prĂ©sence ou l’absence d’un public n’affectait pas le processus d’apprentissage.

3. Méthode expérimentale

recherche de méthodes expérimentales
Dans la méthode de recherche expérimentale, le chercheur manipule les variables à sa convenance.

Dans la mĂ©thode expĂ©rimentale, le chercheur manipule une ou plusieurs variables pour dĂ©terminer comment cette manipulation affecte le rĂ©sultat, tout en gardant les autres variables constantes. Par exemple, si nous voulons montrer l’effet de la tempĂ©rature sur la croissance des plantes, nous plaçons plusieurs plantes de la mĂȘme espĂšce et d’Ăąge Ă  des tempĂ©ratures diffĂ©rentes, mais gardons les mĂȘmes conditions de lumiĂšre, d’eau, de sol et d’air.

4. MĂ©thode ethnographique

Cette mĂ©thode cherche Ă  capturer, interprĂ©ter et expliquer comment un groupe, une organisation ou une communautĂ© vit et est largement utilisĂ©e dans le domaine de l’anthropologie. Cette Ă©tude tente de rĂ©pondre Ă  des questions liĂ©es Ă  des groupes spĂ©cifiques de personnes.

L’intention de la mĂ©thode ethnographique est d’obtenir une image gĂ©nĂ©rale du sujet d’Ă©tude en mettant l’accent sur la prĂ©sentation des expĂ©riences quotidiennes des individus.

5. MĂ©ta-synthĂšse

La mĂ©ta-synthĂšse qualitative est la version qualitative de la mĂ©ta-analyse. Il nĂ©cessite l’inclusion de tous les rapports de mĂ©thode qualitative publiĂ©s sur un sujet donnĂ©.

6. Groupes de discussion

MĂ©thodes de recherche des groupes de discussion
Dans les groupes de discussion, plusieurs personnes parlent d’un sujet spĂ©cifique pendant que le chercheur recueille les donnĂ©es.

Les groupes de discussion sont conversations collectives ou entretiens de groupe, oĂč l’interaction stimule des idĂ©es qui ne ressortiraient probablement pas lors d’un entretien individuel. Par exemple, dans une enquĂȘte sur les effets des drogues, un groupe de discussion d’adolescents ayant des problĂšmes de toxicomanie qui partagent leurs expĂ©riences peut fournir plus de donnĂ©es que l’entretien individuel.

Voir aussi Types d’interview.

7. MĂ©thode mixte convergente

La méthode convergente traite les données qualitatives et quantitatives séparément, puis compare les résultats et confirme les résultats.

L’analyse des donnĂ©es dans la mĂ©thode convergente comporte trois phases:

  • Tout d’abord, l’analyse de la base de donnĂ©es qualitative en attribuant un code et en les regroupant par thĂšmes.
  • DeuxiĂšmement, l’analyse de la base de donnĂ©es quantitative en termes de rĂ©sultats statistiques.
  • TroisiĂšmement, l’intĂ©gration des deux bases de donnĂ©es joignant les rĂ©sultats trouvĂ©s.

8. Méthode mixte séquentielle explicative

La méthode explicative séquentielle comprend la collecte de données en deux phases:

  • Dans la premiĂšre phase, le chercheur recueille des donnĂ©es quantitatives et les analyse;
  • Dans la deuxiĂšme phase, les rĂ©sultats quantitatifs sont utilisĂ©s pour planifier la phase qualitative.

Les rĂ©sultats quantitatifs renseignent sur les types de participants Ă  sĂ©lectionner pour la phase qualitative et les types de questions Ă  prĂ©senter aux participants. Le but de cette mĂ©thode est d’utiliser des donnĂ©es qualitatives pour aider Ă  expliquer en dĂ©tail les premiers rĂ©sultats quantitatifs.

9. Méthode mixte séquentielle exploratoire

La méthode séquentielle exploratoire est une méthode mixte qui consiste en:

  • une phase initiale de collecte de donnĂ©es qualitatives;
  • une phase suivante de collecte de donnĂ©es quantitatives.

Le but de la mĂ©thode sĂ©quentielle exploratoire est d’explorer avec un Ă©chantillon initial de maniĂšre Ă  ce que la phase quantitative puisse ĂȘtre conçue en fonction des besoins des individus Ă  Ă©tudier.

10. Méthode mixte intégrée

La mĂ©thode intĂ©grĂ©e ou imbriquĂ©e se produit lorsque des donnĂ©es qualitatives sont obtenues dans le cadre d’une mĂ©thode quantitative, ou vice versa. Par exemple, dans une Ă©tude d’un mĂ©dicament dans un essai clinique, un questionnaire de satisfaction des participants est appliquĂ©.

11. EnquĂȘte et questionnaire

MĂ©thodes de recherche par sondage
Les enquĂȘtes et questionnaires sont des mĂ©thodes de recherche qualitative

Les enquĂȘtes et questionnaires de recherche fournissent la description quantitative des tendances, attitudes et opinions d’une population. Les sondages rĂ©pondent Ă  trois questions:

  • Questions descriptives: quel pourcentage de professionnels obtiennent un emploi aprĂšs avoir terminĂ© leurs Ă©tudes?
  • Questions sur les relations entre les variables: Y a-t-il une relation entre les notes collĂ©giales et le revenu mensuel d’un professionnel?
  • Questions sur les relations prĂ©dictives entre les variables au fil du temps: les professionnels les mieux rĂ©munĂ©rĂ©s sortant du collĂšge obtiennent-ils de meilleurs postes aprĂšs dix ans de travail continu?

12. Étude de cas

L’Ă©tude de cas peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme un hybride de mĂ©thode qualitative et quantitative. Il s’agit de prĂ©senter les caractĂ©ristiques et les rĂ©sultats d’un individu en particulier. En mĂ©decine, une Ă©tude de cas consiste, par exemple, Ă  prĂ©senter les signes et symptĂŽmes d’une personne atteinte d’une maladie rare.

Pour cela, un cas simple d’une certaine situation, individu ou groupe d’intĂ©rĂȘt est sĂ©lectionnĂ© dans son contexte. Les informations sont obtenues grĂące Ă  une sĂ©rie de techniques de collecte de donnĂ©es telles que l’observation, l’entretien et l’analyse de documents.

13. MĂ©thode de bureau ou de bibliothĂšque

La mĂ©thode de recherche du bureau, du cabinet ou de la bibliothĂšque peut ĂȘtre quantitative ou qualitative. Il est appliquĂ© dans les cas oĂč la collecte de donnĂ©es n’est pas possible, appropriĂ©e ou Ă©thique, il est donc prĂ©fĂ©rable de mener l’enquĂȘte en examinant et en analysant les donnĂ©es prĂ©cĂ©demment obtenues. Actuellement, cela peut se faire par Internet et par une revue de la littĂ©rature. Ce type de mĂ©thode sert Ă©galement Ă  prĂ©parer la recherche expĂ©rimentale et / ou Ă  la complĂ©ter.

14. Entretien

Les entretiens sont l’une des mĂ©thodes de collecte de donnĂ©es qualitatives les plus largement utilisĂ©es. Ils peuvent ĂȘtre:

  • Semi-structurĂ©: ce sont des entretiens exploratoires, flexibles, oĂč l’enquĂȘteur peut interagir avec l’enquĂȘtĂ©.
  • StructurĂ©: Les participants doivent rĂ©pondre aux mĂȘmes questions dans le mĂȘme ordre et la mĂȘme gamme de rĂ©ponses est prĂ©sentĂ©e.
  • IndividualisĂ©: ils sont conçus pour obtenir des informations plus approfondies sur un groupe d’individus qui partagent des caractĂ©ristiques et des expĂ©riences.

Voir aussi Interview.

15. MĂ©thode de recherche observationnelle

Dans la mĂ©thode observationnelle, le chercheur n’intervient pas dans la situation, il observe seulement. Trois types d’Ă©tudes sont dĂ©crits:

  • Études de cohorte: un groupe de personnes est sĂ©lectionnĂ©, certains paramĂštres sont mesurĂ©s et aprĂšs un certain temps, la prĂ©sence de la condition d’intĂ©rĂȘt est dĂ©terminĂ©e. Il est utilisĂ© pour dĂ©terminer l’incidence et l’histoire naturelle d’une maladie. Par exemple, vous prenez un groupe de personnes et vous voulez dĂ©terminer quelles caractĂ©ristiques sont associĂ©es au diabĂšte. Les recrues sont en bonne santĂ© et aprĂšs un certain nombre d’annĂ©es, les diabĂ©tiques sont contrĂŽlĂ©s.
  • Etudes transversales: ils sont utilisĂ©s pour dĂ©terminer la prĂ©valence d’une maladie, c’est-Ă -dire le nombre de personnes touchĂ©es par la maladie Ă  la fois.
  • Études cas-tĂ©moins: les personnes atteintes d’une certaine condition (cas) sont comparĂ©es Ă  des personnes qui n’en ont pas (tĂ©moin). Il est utilisĂ© pour dĂ©terminer l’importance d’un agent prĂ©dictif. Par exemple, une Ă©tude cas-tĂ©moins a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e chez 236 personnes autistes et 345 personnes sans autisme (contrĂŽle) pour dĂ©terminer la sĂ©quence du gĂšne HOXB1. Les mutations de ce gĂšne ne sont pas associĂ©es Ă  l’autisme.

Voir Ă©galement:

  • Quelle est la mĂ©thodologie de recherche?
  • EnquĂȘte.
  • Monographie.

Les références

  • Halcomb, E., Hickman, L. (2015) Recherche sur les mĂ©thodes mixtes. Norme de soins infirmiers. 29, 32: 41-47.
  • Mann, CJ (2003) MĂ©thodes de recherche observationnelle. Plan de recherche II: Ă©tudes de cohorte, transversales et cas-tĂ©moins. Emerg.Med. J. 20: 54-60.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *