Monographie

La monographie est la pr√©sentation √©crite d’un seul th√®me de recherche. Dans la monographie, nous analysons et d√©crivons le sujet ou la question en question de mani√®re approfondie et syst√©matique. De nombreux √©tablissements d’enseignement exigent une monographie comme condition finale pour l’obtention du dipl√īme.

Le mot monographie a son origine dans les singes (un) et graphein (√©criture). Comme Umberto Eco le dit dans son livre Comment faire une th√®se: “Une monographie est le traitement d’un seul sujet et en tant que telle elle s’oppose √† une ‘histoire de’, un manuel, une encyclop√©die”. Autrement dit, la monographie ne raconte pas l’histoire de quelqu’un ou de quelque chose, ni une simple compilation de mots.

Pour faire une monographie, il est essentiel mener une enqu√™te m√©thodique. Cette recherche consiste √† rechercher des informations dans les biblioth√®ques, les librairies, les biblioth√®ques de journaux, Internet et d’autres sources fiables et v√©rifiables. Toutes les recherches n’ont pas √† voir avec des travaux exp√©rimentaux, elles peuvent aussi √™tre des approches th√©oriques.

Dans la monographie, l’auteur r√©fl√©chit √©galement aux r√©sultats trouv√©s. Dans son livre Comment faire une monographie, D√©lcio Viera Salomon exprime: “Sans r√©flexion, la monographie devient” un simple r√©cit de la proc√©dure de recherche “ou” une compilation d’Ňďuvres d’autrui “ou” une diffusion m√©diocre “”.

Pour D√©lcio Viera Salomon: “la monographie occupe (…) le sommet d’une pyramide, dont la base est les m√©thodes et pratiques d’√©tude efficace, superpos√©es par un corpus de r√©flexions sur la recherche et les travaux scientifiques”.

Parties d’une monographie

La monographie se compose normalement de trois parties: introduction, développement et conclusion.

introduction

L’introduction est la pr√©sentation du sujet de travail. L’objectif de l’introduction est de placer le lecteur dans ce que l’on sait du probl√®me en question et de son importance. Il doit √™tre clair, simple et synth√©tique. Les grandes introductions historiques et les discours ambitieux doivent √™tre √©vit√©s.

Développement

Le but du d√©veloppement est d’exposer et de d√©montrer ce que l’auteur ou le chercheur propose dans le travail de recherche. En d’autres termes, le chercheur devient un exposant, expliquant et discutant les id√©es pr√©sent√©es.

conclusion

Ceci constitue la phase finale du processus d’enqu√™te. La conclusion doit fournir un r√©sum√© qui relate les id√©es d√©velopp√©es.

Comment faire une monographie étape par étape

1. Choix du sujet

La premi√®re √©tape du processus de pr√©paration d’une monographie consiste √† choisir le sujet ou le sujet √† discuter. Choisir un sujet signifie:

  • Pr√©f√©rez une question ou un probl√®me selon nos propres inclinations et possibilit√©s;
  • D√©couvrez un probl√®me pertinent qui m√©rite une enqu√™te.

Il faut également prendre en compte certains éléments externes lors du choix du sujet:

  • Temps disponible.
  • Existence de bibliographie et de mat√©riel de r√©f√©rence.
  • Possibilit√© de consulter des sp√©cialistes sur le sujet et acc√®s √† des sources d’information.
  • Budget √©conomique que nous avons.

Par exemple, une monographie sur la fa√ßon dont les astronautes vivent sur la Station spatiale internationale sans pouvoir y acc√©der, ou toute autre information √† ce sujet, n’a pas de sens.

Voir √©galement l’√©nonc√© du probl√®me.

2. Recherche bibliographique

La recherche bibliographique n’est rien de plus que obtenir toutes les informations disponibles sur le sujet que nous enqu√™tons: livres, magazines, articles de journaux, photographies et images, programmes audiovisuels, entre autres, sont des outils que nous pouvons utiliser pour apprendre et nous renseigner sur le sujet.

Aujourd’hui, Internet est la m√©thode de collecte d’informations qui conna√ģt la croissance la plus rapide. Il s’agit sans aucun doute d’un outil pr√©cieux, mais il faut savoir s’en servir.

La source est la mati√®re dont nous extrayons directement ce qui nous int√©resse dans l’√©laboration de notre travail. Il existe des sources primaires et secondaires. Dans les sources primaires, nous trouvons de premi√®re main le mat√©riel de notre travail. Les sources secondaires, pour leur part, ont d√©j√† fait usage de sources primaires et s’y r√©f√®rent.

Nous construisons donc la bibliographie. Organiser une bibliographie, c’est entrer en contact avec tout ce qui a √©t√© fait par rapport au sujet que nous allons aborder. Cette recherche doit √™tre syst√©matique et approfondie.

Voir aussi Comment citer au format APA?.

3. Documentation

Dans la documentation, nous choisissons de manière ordonnée le matériel qui nous conduira à la solution du problème étudié. La documentation nécessite un travail de renseignement: le choix en temps opportun des éléments à utiliser.

Nous devons suivre un plan de lecture du mat√©riel collect√©. Nous lisons d’abord les plus r√©cents et les plus importants.

La documentation b√©n√©ficiera grandement de utilisation de documentation ou de feuilles de travail. Les fiches de documentation peuvent contenir des r√©sum√©s des Ňďuvres consult√©es, les citations de ces Ňďuvres et les id√©es personnelles qui ont surgi lors de la consultation de l’Ňďuvre. La documentation doit r√©pondre aux exigences suivantes:

  • Pr√©cision: objectivit√© du contenu et pr√©cision de l’origine des documents. Nous devons veiller √† ne pas placer nos appr√©ciations personnelles afin de ne pas compromettre la v√©racit√© des relev√©s de notes.
  • Utilitaire: Il est pratique de transcrire les textes qui peuvent √™tre utiles dans le m√©moire et ceux qui sont difficiles √† consulter, ainsi que toutes les donn√©es qui peuvent √™tre utiles pour r√©soudre le probl√®me.
  • Int√©grit√©: la documentation doit rassembler toutes les informations utiles au travail.

4. Critique de la documentation

La critique est un jugement de valeur sur un certain mat√©riau. On distingue deux types de critiques: externes et internes. Dans la critique externe nous √©valuons l’authenticit√© et la provenance du texte consult√©. Dans la critique interne Nous examinons le contenu et la signification des documents.

5. Construction

Dans la construction, nous s√©lectionnons le mat√©riau et le classons dans l’ordre dans lequel nous voulons l’utiliser. Pour cela, nous pouvons utiliser un index transitoire qui servira de plan de travail. Par exemple: dans une recherche sur le d√©veloppement durable au Mexique, nous aurions l’indice suivant:

Indice
1. Introduction
2. Contexte historique
3. Objectifs du développement durable
4. Crise environnementale au Mexique
5. Crise économique et sociale au Mexique
6. Mesures du gouvernement mexicain
6.1 Court terme
6.2 Long terme
6.3 Alliances avec d’autres gouvernements
7. Indicateurs de développement durable
7.1 Santé
7.2 √Čconomie
7.3 √Čducation
8. Conclusions

Les fiches de documentation collect√©es sont class√©es selon le chapitre ou la section correspondante. Par exemple, tout ce qui a trait aux lois est class√© dans les “mesures du gouvernement mexicain”. Si nous obtenons des informations sur les pactes entre le Mexique et les √Čtats-Unis, nous les classons en ¬ęalliances avec d’autres gouvernements¬Ľ, et ainsi de suite.

Cela ne veut pas dire que cet index est le dernier, il sert simplement de guide pour classer logiquement les fiches de documentation que nous avons réalisées.

6. Rédaction

Cela correspond √† mettre “par √©crit” le d√©veloppement du sujet. Avec l’acc√®s massif aux ordinateurs et aux traitements de texte, la salle de r√©daction a r√©duit son niveau de complexit√© technique de mani√®re ph√©nom√©nale. Cela ne signifie pas, cependant, qu’il ne n√©cessite ni discipline ni effort.

Les √©tapes de l’√©criture

Nous pourrions diviser cette étape en trois phases: brouillon, version corrigée et version finale.

Brouillon

Dans le Brouillon Nous avons commenc√© √† capturer les id√©es en suivant l’ordre de l’index transitoire et des notes prises sur nos cartes.

Version corrigée

La gomme devient Version corrig√©e pendant que nous lisons, √©crivons et corrigeons. Entrez ici les chiffres, les images, l’ordre de la bibliographie et l’index. Il sera utile de donner cette version √† quelqu’un d’autre pour son appr√©ciation et ses suggestions.

Version finale

La version finale Elle doit √™tre conforme aux normes exig√©es par l’institution o√Ļ la monographie doit √™tre pr√©sent√©e. Le manuel des publications de l’American Psychological Association ou R√®gles APA, comme on le sait, pr√©sente un ensemble de lignes directrices et de r√®gles √† suivre pour la pr√©sentation √©crite des Ňďuvres. Ces normes aident √† normaliser le travail √©crit et √† am√©liorer la compr√©hension du lecteur.

La le corps de la monographie est la r√©daction du d√©veloppement. Il comprend tous les chapitres de la monographie √† l’exception de l’introduction et de la conclusion. Les caract√©ristiques du d√©veloppement doivent √™tre l’objectivit√©, la clart√© et la simplicit√©. Nous devons √©viter les divagations inutiles, les r√©p√©titions, les ornements litt√©raires et les figures et m√©taphores excessives √† effet stylistique.

La les conclusions constituent le dernier chapitre de la monographie. Ils doivent √™tre pr√©sent√©s de mani√®re concise et sans jugement personnel, car il s’agit d’un examen des propositions auxquelles l’auteur est parvenu gr√Ęce √† ses recherches. Dans la conclusion, les hypoth√®ses qui n’ont pas √©t√© prouv√©es et celles qui m√©ritent d’√™tre approfondies devraient √™tre reprises.

Dans la pratique, l’introduction est la derni√®re partie √† √©crire. Apr√®s avoir rassembl√© la majeure partie du corps de l’ouvrage, nous r√©digeons une introduction qui ressemble √† ¬ęl’ap√©ritif¬Ľ de la monographie, une br√®ve pr√©sentation de ce que le lecteur r√©alisera ensuite.

Plagiat dans les monographies

Copier les informations que nous utilisons dans notre travail sans reconna√ģtre que c’√©tait le travail de quelqu’un d’autre est du plagiat. Par cons√©quent, lorsque nous r√©digeons la monographie, nous devons placer des citations ou des phrases d’autres personnes entre guillemets et mot pour mot, et leur accorder le cr√©dit qu’ils m√©ritent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *