Propriétés des métaux

Les propriĂ©tĂ©s des mĂ©taux sont les qualitĂ©s attribuĂ©es aux mĂ©taux. Un mĂ©tal est un Ă©lĂ©ment chimique ou un alliage constituĂ© d’un mĂ©lange de mĂ©taux. Parmi les propriĂ©tĂ©s les plus connues, on trouve de bons conducteurs de chaleur, de son et d’Ă©lectricitĂ© Ă  tempĂ©rature ambiante et pression atmosphĂ©rique.

Le mot «métal» vient du metallon, avec lequel les Grecs décrivaient les fouilles minières.

Les mĂ©taux sont obtenus Ă  partir de minĂ©raux extraits des mines, par des procĂ©dĂ©s mĂ©tallurgiques. Le processus d’extraction implique la rĂ©duction des ions en mĂ©tal Ă©lĂ©mentaire (avec un nombre d’oxydation Ă©gal Ă  zĂ©ro).

Propriétés physiques des métaux

Les propriĂ©tĂ©s physiques des mĂ©taux se rĂ©fèrent aux qualitĂ©s observables et mesurables qui n’altèrent pas la composition du composĂ©.

Il n’est pas correct de dire que tous les mĂ©taux en gĂ©nĂ©ral sont des matĂ©riaux solides ou durs avec des points de fusion et des densitĂ©s Ă©levĂ©s. Par exemple, l’antimoine, le bismuth et le manganèse sont des mĂ©taux fragiles, tandis que le sodium et le potassium sont des mĂ©taux mous.

1. Luminosité

L’une des propriĂ©tĂ©s qui distingue normalement les mĂ©taux est la brillance. En fait, l’un des indices de brillance est «lustre mĂ©tallique». Cependant, les composĂ©s avec du silicium, un non-mĂ©tal, prĂ©sentent Ă©galement un Ă©clat. Par exemple, le quartz est un composĂ© de silicium et d’oxygène (pas de mĂ©taux) qui se caractĂ©rise par leur brillance.

2. Solide à température ambiante

mercure sous forme liquide propriétés des métaux

Le mercure s’est rĂ©pandu d’un thermomètre cassĂ©.

Les mĂ©taux apparaissent sous forme de solides dans des conditions normales de tempĂ©rature et de pression. L’exception classique est le mercure (Hg), qui se trouve sous forme liquide Ă  tempĂ©rature ambiante.

3. Malléabilité

La propriĂ©tĂ© mallĂ©able d’un mĂ©tal s’applique lorsqu’il peut ĂŞtre frappĂ© dans une feuille. C’est la propriĂ©tĂ© qui s’applique lorsque le fer est forgĂ© pour fabriquer des ustensiles et des outils.

4. Ductilité

La ductilitĂ© est la capacitĂ© de se dĂ©former sans se casser. C’est la propriĂ©tĂ© applicable lorsque nous plions un fil de cuivre, d’aluminium ou de fer.

5. Point de fusion élevé

Les mĂ©taux ont gĂ©nĂ©ralement des points de fusion Ă©levĂ©s. Par exemple, le tungstène fond Ă  3410 ° et l’aluminium Ă  660 ° C. Les exceptions sont le cĂ©sium qui fond Ă  29 ° C, le mercure Ă  -38 ° C et le gallium Ă  30 ° C.

6. Conductivité électrique

Tous les mĂ©taux ont la propriĂ©tĂ© d’une conductivitĂ© Ă©lectrique Ă©levĂ©e dans les trois dimensions. L’argent est le meilleur conducteur et le plutonium le pire conducteur parmi les mĂ©taux.

7. Conductivité thermique

La conductivité thermique est la capacité de transférer la chaleur. Tous les métaux ont une conductivité thermique élevée. Cependant, il existe des non-métaux qui ont une conductivité thermique élevée comme le diamant, qui est un composé de carbone.

8. Densité des métaux

La densitĂ© est le rapport de la masse au volume du matĂ©riau. Les mĂ©taux sont gĂ©nĂ©ralement supposĂ©s avoir une densitĂ© Ă©levĂ©e. Par exemple, la densitĂ© de l’argent (Ag) est de 10,5 g / ml, celle du cuivre 8,96 g / ml et celle du palladium (Pd) 11,9 g / ml Ă  20 ° C.

Il y a des exceptions Ă  la règle. Les mĂ©taux lithium (Li), sodium (Na) et potassium (K) sont moins denses que l’eau. L’osmium (Os) a la densitĂ© la plus Ă©levĂ©e de 22,48 g / ml Ă  20 ° C. Le tellure (Te, un non-mĂ©tal) a une densitĂ© de 6,25 g / ml qui est supĂ©rieure Ă  la densitĂ© de 18 mĂ©taux.

9. Dureté

La duretĂ© est la rĂ©sistance Ă  l’abrasion. Sur l’Ă©chelle de duretĂ© de Mohs, le diamant est le maximum de 10 et le talc est de 1. Les mĂ©taux de grande duretĂ© sont le fer (4), le cobalt (5,5), le vanadium (7), le titane (9-10) et les mĂ©taux de moindre duretĂ© sont le cĂ©sium et le rubidium (0,2-0,3).

Propriétés chimiques des métaux

Les propriétés chimiques des métaux sont déterminées par les électrons de valence et par leur électronégativité.

10. Formation de cations

La capacitĂ© d’abandonner des Ă©lectrons de valence et de former des cations est l’une des propriĂ©tĂ©s des mĂ©taux. Par exemple, les mĂ©taux alcalins, tels que le sodium et le potassium, abandonnent facilement un Ă©lectron. Les mĂ©taux alcalino-terreux, comme le magnĂ©sium et le calcium, renoncent aux deux Ă©lectrons de leur dernière couche de valence

11. Ils agissent comme des agents réducteurs

Lorsqu’un mĂ©tal rĂ©agit avec un non-mĂ©tal, le mĂ©tal joue gĂ©nĂ©ralement le rĂ´le d’agent rĂ©ducteur, tandis que le non-mĂ©tal est l’agent oxydant. Par exemple:

gras 2 gras Na indice gras parenthèse gauche gras s gras parenthèse droite gras parenthèse gauche gras métal gras parenthèse droite fin indice gras plus gras S indice gras parenthèse gauche gras s gras parenthèses droite gras parenthèse gauche gras non gras accolade finie accolade gauche gras métal gras non -gras espace en indice fini gras flèche droite gras Na indice gras 2 gras S espace gras

Le sulfure de sodium Na2S contient des cations Na + et des anions sulfure S-2.

12. Formation de composés ioniques

Les métaux forment des composés ioniques avec des éléments non métalliques. Par exemple, dans le fluorite ou le fluorure de calcium CaF2, le calcium est un métal et le fluor est un non-métal.

Types de métaux

Sur les 118 éléments du tableau périodique, 91 sont des métaux. Nous pouvons les classer en quatre groupes généraux.

MĂ©taux alcalins

Ils appartiennent à la famille 1A du tableau périodique. Dans ce groupe, on trouve le sodium (Na), le potassium (K), le lithium (Li), le rubidium (Rb), le césium (Cs) et le francium (Fr). Dans sa configuration électronique, le dernier niveau a un électron. Les éléments de cette famille sont très réactifs.

MĂ©taux alcalino-terreux

La famille 2A comprend les métaux alcalino-terreux, parmi lesquels on peut citer le béryllium (Be), le magnésium (Mg), le calcium (Ca), le strontium (Sr), le baryum (Ba) et le radon (Ra). Dans sa configuration électronique, le dernier niveau a deux électrons.

MĂ©taux de transition

Au centre du tableau périodique, nous avons les métaux de transition. Dans ces éléments, la couche d est partiellement chargée. La première série de transition comprend le scandium (Sc), le titane (Ti), le vanadium (V), le chrome (Cr), le manganèse (Mn), le fer (Fe), le cobalt (Co), le nickel (Ni) et le cuivre (Cu) . La deuxième série de transition est constituée des lanthanides et la troisième série des actinides.

Les mĂ©taux de transition se comportent comme des mĂ©taux typiques, avec un Ă©clat mĂ©tallique et une conductivitĂ© thermique et Ă©lectrique Ă©levĂ©e. En ce qui concerne la duretĂ©, le fer et le tungstène sont très rĂ©sistants et durs et sont utilisĂ©s comme matĂ©riaux de construction. Mais le cuivre, l’or et l’argent sont comparativement plus doux.

MĂ©taux post-transition

Entre les mĂ©taux de transition et les mĂ©talloĂŻdes se trouvent les mĂ©taux post-transition. Ceux-ci comprennent le gallium (Ga), l’indium (In), l’Ă©tain (Sn), le thallium (Tl), le plomb (Pb) et le bismuth (Bi).

Dans le groupe 4A se trouvent l’Ă©tain (Sn) et le plomb (Pb). Les deux Ă©lĂ©ments ont 4 Ă©lectrons Ă  leur dernier niveau de valence. L’Ă©tain est un mĂ©tal tendre et argentĂ©, utilisĂ© dans des alliages tels que le bronze (20% d’Ă©tain et 80% de cuivre), la soudure (33% d’Ă©tain et 67% de plomb) et l’Ă©tain (85% d’Ă©tain, 7% de cuivre, 6% de bismuth et 2% d’antimoine.

Le plomb est dérivé de son minéral, la galène PbS.

Curiosités sur les métaux

Des métaux, nous pouvons obtenir beaucoup de données curieuses. Voyons voir.

Que sont les métaux lourds?

Les métaux connus sous le nom de métaux lourds sont les métaux du bloc composés des métaux des groupes 3 à 16 qui se trouvent aux périodes 4 et supérieures. Cela peut également constituer les métaux de transition et de post-transition.

MĂ©taux abondants dans la terre

L’aluminium (Al) et le fer (Fe) sont les mĂ©taux les plus abondants sur terre.

MĂ©taux dans le corps humain

Le métal le plus abondant dans le corps humain est le calcium (Ca). Cet élément fait partie des os et des dents, et participe également aux réactions biologiques.

Le fer est l’Ă©lĂ©ment qui transporte l’oxygène et le dioxyde de carbone dans les globules rouges.

MĂ©taux liquides

Le mercure est l’exemple classique d’un mĂ©tal liquide. Le gallium (Ga) peut ĂŞtre solide Ă  tempĂ©rature ambiante, mais il est si mou qu’on peut le couper avec un couteau. Ils sont utilisĂ©s dans la production de semi-conducteurs, dans les lasers et les ampoules LED.

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *