Qu’est-ce que la communication

La communication est un processus qui nous permet d’√©changer des informations et d’√©tablir un type de relation sociale avec ceux qui nous entourent. C’est donc un acte dynamique et syst√©matique qui permet aux gens de se comprendre et d’√©tablir des opinions ou des positions selon le cas.

Deux personnes ou plus participent √† ce processus, c’est-√†-dire un √©metteur et un r√©cepteur capables d’envoyer, de d√©coder et d’interpr√©ter les codes √©chang√©s entre eux.

L’acte communicatif c’est un processus tr√®s important gr√Ęce auquel les gens peuvent partager des informations, des opinions, des sentiments, des exp√©riences et des connaissances.

C’est donc une action vitale qui nous permet de satisfaire le besoin humain de communiquer utilisant soit le langage oral, le langage √©crit, le langage gestuel ou les sons.

√Ä l’heure actuelle, divers canaux de communication ont √©t√© d√©velopp√©s gr√Ęce aux progr√®s technologiques et scientifiques qui aident m√™me ceux qui ont un certain type de handicap visuel, auditif ou buccal, afin qu’ils puissent communiquer avec les autres.

En ce sens, l’importance de la communication r√©side dans l’√©tablissement de relations humaines qui permettent aux gens de remplir l’objectif de transmettre des informations ou des sentiments, parvenir √† une compr√©hension, g√©n√©rer une action, entre autres.

Ainsi, il existe diff√©rents canaux tels que les m√©dias et les r√©seaux sociaux, qui nous permettent d’√™tre en contact permanent avec les autres.

Il est important de noter que la communication entre les interlocuteurs doit √™tre d√©velopp√©e de mani√®re coh√©rente et en respectant les r√®gles d’un bon orateur et d’un bon auditeur, de cette mani√®re une communication affirm√©e et efficace peut √™tre obtenue.

√Čl√©ments de communication

la communication

Pour que l’acte de communication se d√©roule correctement, il est n√©cessaire que les participants utilisent correctement les √©l√©ments de communication.

Le processus de communication implique divers √©l√©ments, n√©cessaires √† la fois pour d√©livrer un message et pour le d√©coder et le comprendre afin d’offrir une r√©ponse ou une action.

Par cons√©quent, nous savons que la communication s’est correctement d√©velopp√©e lorsque le destinataire interpr√®te le message et offre une r√©ponse √† l’exp√©diteur, et ainsi de suite. En ce sens, la communication est √©galement un processus de retour d’information.

√Čmetteur

L’exp√©diteur est la personne qui a l’initiative de partager une information particuli√®re, et initie la communication en √©mettant un message via certains signes de communication et code le message pour le destinataire.

Destinataire

La personne qui re√ßoit et interpr√®te un message, pr√©c√©demment envoy√© par un exp√©diteur, est appel√©e le destinataire. C’est-√†-dire que c’est lui qui se charge de d√©coder les signes du message re√ßu. Une fois que ces informations ont √©t√© interpr√©t√©es, le r√©cepteur peut r√©pondre et, de cette mani√®re, se substituer √† l’exp√©diteur, g√©n√©rant une action de communication.

Code

Le code est un élément très important dans le processus de communication, car ce sont les signes utilisés pour transmettre un message. Le code peut être verbal (codes linguistiques) ou non verbal.

Il est √† noter que les participants √† l’acte communicatif (√©metteur et r√©cepteur) partagent et utilisent les m√™mes codes pour pouvoir communiquer efficacement et efficacement, √©vitant ainsi la perte d’informations ou l’incapacit√© d’interpr√©ter correctement un message.

message

Il fait r√©f√©rence au contenu qui est transmis et qui peut √™tre une information, une opinion, un sentiment ou une id√©e. Les messages sont constitu√©s de symboles, de codes linguistiques, d’images, de sons ou de touches reconnus √† la fois par l’exp√©diteur et le destinataire.

Canal de communication

Il fait r√©f√©rence au support par lequel le message est envoy√© entre l’exp√©diteur et le destinataire. Par exemple, avion, t√©l√©phone portable, ligne fixe, e-mail, entre autres. Ces supports peuvent inclure √† la fois des messages visuels et auditifs.

Le contexte

Il s’agit de l’espace ou de la situation dans lequel la communication a lieu. C’est-√†-dire que les circonstances sp√©cifiques dans lesquelles l’acte de communication est d√©velopp√© et qui peuvent ou non affecter n√©gativement l’envoi ou la r√©ception de messages entre l’exp√©diteur et le destinataire sont prises en compte.

Bruit

Au cours de l’acte de communication, des bruits ou des alt√©rations physiques externes √† l’acte de communication peuvent appara√ģtre, affectant ou d√©formant le message envoy√©. En ce sens, le bruit peut affecter le d√©veloppement de la communication, il est donc important de reconna√ģtre son origine et de l’√©viter ou de la r√©duire autant que possible.

Retour d’information

Le feedback est appel√© l’envoi et la r√©ception de messages en permanence entre les interlocuteurs. Une r√©troaction efficace fait r√©f√©rence √† l’envoi et √† la r√©ception correctement et efficacement, par cons√©quent, chaque message g√©n√®re une r√©action.

Types de communication

Différents types de communication peuvent être mentionnés en fonction des informations partagées, du nombre de participants, des canaux utilisés, si elle se fait personnellement ou à distance, entre autres.

Communication verbale

La communication verbale est appelée celle dans laquelle le mot parlé ou écrit est utilisé entre deux ou plusieurs interlocuteurs afin de transmettre des informations, des opinions ou des sentiments.

Ce type de communication est propre et unique aux êtres humains. Dans divers cas, la communication verbale peut être complétée par une communication non verbale.

Communication orale

La communication orale doit être développée avec un ton de voix et une intonation appropriés pour que le message soit correctement compris.

  • Communication orale: utilise des mots prononc√©s ou des sons forts tels que rire ou pleurer. De m√™me, cela varie d’un groupe social √† l’autre selon la langue parl√©e, donc nous ne partageons pas tous les m√™mes signes linguistiques. Exemples: une conversation entre amis ou un cri de douleur suite √† un coup.

Communication écrite

La communication √©crite doit respecter les r√®gles d’orthographe de chaque langue, √©vitant ainsi les malentendus ou le message non compris.

  • Communication √©crite: Cela se fait √† travers des codes √©crits et les temps de r√©ponse ou d’action aux messages sont un peu plus lents qu’en communication orale. La communication √©crite s’est d√©velopp√©e tout au long de l’histoire humaine, elle est donc en constante √©volution, en particulier avec l’utilisation des nouvelles technologies. Exemple: alphabets, hi√©roglyphes, lettres, chats, entre autres.

La communication non verbale

La communication non verbale

Gr√Ęce √† nos expressions faciales et √† notre langage corporel, nous pouvons transmettre un message de s√©r√©nit√©, de bonheur, de d√©go√Ľt, d’agacement, de tristesse, de col√®re, entre autres.

La communication non verbale en est une qui n’utilise pas les signes linguistiques.Elle s’exprime donc √† travers le langage corporel, les postures, les expressions faciales, les regards, c’est-√†-dire qu’elle utilise les sens (audition, odorat, vue, toucher et go√Ľt).

Parfois, ce type de communication peut survenir inconsciemment en fonction de la situation. De m√™me, cela peut √™tre d√©routant ou ambigu, car le message peut ne pas √™tre clair pour le destinataire en fonction de la fa√ßon dont l’exp√©diteur s’exprime.

D’autre part, la communication non verbale peut √©galement √™tre utilis√©e en compl√©ment de la communication verbale afin de compl√©ter le message √† envoyer au destinataire.

Il s’agit d’un type de communication plus ancien que la communication verbale, car le langage est apparu plus tard lorsque les √™tres humains ont d√©velopp√© leurs comp√©tences en communication.

Autres types de communication

Communication massive

Actuellement, les nouveaux canaux et technologies de communication nous permettent de communiquer plus rapidement et plus efficacement avec un plus grand nombre de personnes.

D’autres types de communication peuvent √©galement √™tre √©tablis en tenant compte de leurs caract√©ristiques, par exemple:

  • Selon le nombre de participants: interpersonnel (avec soi-m√™me), bilat√©ral (entre √©metteur et r√©cepteur qui √©changent des r√īles) et collectif (plus de deux personnes).
  • Selon le canal utilis√©: par les sens, l’audiovisuel (t√©l√©vision, radio), le num√©rique (utilisation de plateformes permettant une communication de masse et la diffusion d’informations), l’imprim√© (magazines, journaux), le t√©l√©phone (fixe ou mobile).
  • Selon le but: communication publicitaire (pour faire conna√ģtre des produits ou services), communication organisationnelle (se r√©f√®re √† la communication d’entreprise), communication √©ducative (√©tudie la relation entre l’√©ducation et la communication), entre autres.

 

√Čtiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *