Qu’est ce que la science?

La science est un ensemble d’idĂ©es caractĂ©risĂ© par des connaissances rationnelles, systĂ©matiques, exactes, vĂ©rifiables et faillibles. En d’autres termes, les idĂ©es gĂ©nĂ©rĂ©es par la recherche scientifique peuvent ĂŞtre testĂ©es, elles peuvent Ă©chouer dans certains cas, mais elles peuvent aussi ĂŞtre amĂ©liorĂ©es.

La science est une discipline qui utiliser la méthode scientifique afin de trouver des structures générales (principes et lois) avec une capacité prédictive et vérifiable.

Le but de la science est l’enrichissement de la connaissance objective de l’humanitĂ©.

Classification de la science: formelle et factuelle

  • science formelle, qui sont ceux qui Ă©tudient des idĂ©es, comme la logique et les mathĂ©matiques, et
  • science factuelle, qui sont ceux qui Ă©tudient des faits, tels que la physique et la biologie.

Les sciences factuelles sont à leur tour classées en:

  • sciences naturelles Oui
  • sciences sociales.

Selon Mario Bunge, physicien et mathĂ©maticien dĂ©diĂ© Ă  l’Ă©tude des sciences, les caractĂ©ristiques essentielles du type de connaissances que les sciences naturelles et la sociĂ©tĂ© acquièrent sont la rationalitĂ© et l’objectivitĂ©.

Pour rationalitĂ© il est entendu que la connaissance est constituĂ©e de concepts et d’idĂ©es et non de sensations ou d’Ă©motions.

Pour objectivitĂ© il est entendu que la connaissance s’accorde avec la vĂ©ritĂ© des faits par l’observation et l’expĂ©rience.

Différences entre la science formelle et la science factuelle

Science formelle Science factuelle

Il s’agit d’entitĂ©s idĂ©ales, abstraites ou interprĂ©tĂ©es, qui n’existent que dans l’esprit humain.Il s’agit de faits.
Les déclarations consistent en des relations entre les signes.Les déclarations se réfèrent principalement à des entités extra-scientifiques: événements et processus.
Afficher ou tester.VĂ©rifier (confirmer ou rejeter) l’hypothèse.
C’est autosuffisant.Cela nĂ©cessite des donnĂ©es empiriques sur les observations ou les expĂ©riences. Parfois, il se tourne vers la science formelle.
C’est dĂ©ductif.C’est un rĂ©seau d’infĂ©rences dĂ©ductives, dĂ©monstratives et plausibles (non concluantes).
Il se contente de la logique pour prouver rigoureusement ses thĂ©orèmes.Vous avez besoin d’observation et / ou d’expĂ©rimentation.

Caractéristiques de la science factuelle

  • La connaissance scientifique est factuelle: la science essaie de dĂ©crire les faits tels qu’ils sont, quelle que soit leur valeur Ă©motionnelle ou commerciale. Dans tous les domaines, la science commence par Ă©tablir les faits: cela nĂ©cessite une curiositĂ© impersonnelle, une mĂ©fiance Ă  l’Ă©gard de l’opinion dominante et une sensibilitĂ© Ă  la nouveautĂ©.
  • La connaissance scientifique transcende les faits: Ă©carte les faits, produit de nouveaux faits et les explique. Les scientifiques pressent la rĂ©alitĂ© pour dĂ©passer les apparences.
  • La science est analytiqueLa recherche scientifique aborde des problèmes circonscrits, un par un, et tente de tout dĂ©composer en Ă©lĂ©ments pour dĂ©couvrir le «mĂ©canisme» interne responsable des phĂ©nomènes observĂ©s.
  • La recherche scientifique est spĂ©cialisĂ©e: l’application de la mĂ©thode scientifique dĂ©pend largement du sujet; Ceci explique la multiplicitĂ© des techniques et la relative indĂ©pendance des diffĂ©rents secteurs de la science.
  • Les connaissances scientifiques sont claires et prĂ©cises.
  • Les connaissances scientifiques sont communicables: peut ĂŞtre exprimĂ© publiquement dans un langage informatif.
  • Les connaissances scientifiques sont vĂ©rifiables: les techniques de vĂ©rification se rĂ©duisent Ă  montrer qu’il existe ou non une base permettant de croire que les hypothèses correspondent aux faits observĂ©s ou aux valeurs mesurĂ©es.
  • La recherche scientifique est mĂ©thodique: ce n’est pas erratique mais planifiĂ©.
  • Les connaissances scientifiques sont systĂ©matiques: une science n’est pas un agrĂ©gat d’informations disjointes, mais un système d’idĂ©es logiquement connectĂ©es les unes aux autres.
  • Les connaissances scientifiques sont gĂ©nĂ©rales et ouvertes: il va du singulier Ă  l’universel et ne reconnaĂ®t pas a priori les barrières qui limitent la connaissance.
  • Les connaissances scientifiques sont lĂ©gales: il insère des faits singuliers dans des lignes directrices gĂ©nĂ©rales appelĂ©es «lois naturelles» ou «lois sociales».
  • La science est explicative: les scientifiques ne se contentent pas de descriptions dĂ©taillĂ©es; En plus de se demander comment sont les choses, ils essaient de rĂ©pondre pourquoi: pourquoi les Ă©vĂ©nements se produisent, comment ils se produisent et pas autrement.
  • La connaissance scientifique est prĂ©dictive: La prĂ©diction est, avant tout, un moyen efficace de tester des hypothèses; mais c’est aussi la clĂ© pour contrĂ´ler ou mĂŞme modifier le cours des Ă©vĂ©nements.

Voir Ă©galement:

  • MĂ©thode scientifique
  • Les Ă©tapes de la mĂ©thode scientifique.

Types de science: pure et appliquée

La science est classĂ©e en fonction des objectifs qu’elle poursuit:

  • Science pure, qui poursuit un but purement cognitif et pour mieux comprendre des choses, comme la biologie et la physique;
  • Sciences appliquĂ©es, qui utilise la mĂŞme mĂ©thode gĂ©nĂ©rale de science pure mais l’applique Ă  des fins pratiques et utilitaires, pour amĂ©liorer notre maĂ®trise des choses, comme la pathologie.

Importance de la science

La science est efficace dans fournir des outils pour le meilleur et pour le mal. L’utilitĂ© de la science est une consĂ©quence de son objectivitĂ©. La technologie moderne est en grande partie le produit de la science appliquĂ©e. Ainsi, l’ingĂ©nierie est la physique et la chimie appliquĂ©es, la mĂ©decine est la biologie appliquĂ©e, la psychiatrie est la psychologie appliquĂ©e et la neurologie.

En outre, la science est utile pour:

  • comprendre le monde selon les faits;
  • crĂ©er l’habitude d’adopter une attitude d’examen libre et courageuse, et
  • habituer les gens Ă  tester leurs affirmations et Ă  argumenter correctement.

En bref, la science est un outil précieux pour apprivoiser la nature et remodeler la société et elle est efficace pour enrichir, discipliner et libérer nos esprits.

Connaissances techniques, proto-science et pseudoscience

Les connaissances ordinaires peuvent se développer dans certaines des trois directions suivantes:

  • Connaissance technique: sont les connaissances spĂ©cialisĂ©es, mais non scientifiques, qui caractĂ©risent les arts et les compĂ©tences professionnelles;
  • Proto-science (science embryonnaire), qui peut ĂŞtre illustrĂ©e par un travail minutieux, mais sans objectif thĂ©orique, observation et expĂ©rimentation;
  • Pseudoscience: un corpus de croyances et de pratiques dont les pratiquants veulent, naĂŻvement ou malicieusement, donner comme science, bien qu’ils ne partagent avec elle ni l’approche, ni les techniques, ni le corpus de connaissances. Exemples: radiesthĂ©sie, parapsychologie, psychanalyse, homĂ©opathie.

Voir aussi Knowledge.

MĂ©ta-science

Selon Mario Bunge, l’Ă©tude interne de la science est connue sous le nom de mĂ©ta-science. La mĂ©ta-science peut ĂŞtre divisĂ©e en trois parties:

  • La logique (syntaxe et sĂ©mantique) de la science, occupĂ© par des problèmes tels que la structure des thĂ©ories factuelles et la pertinence empirique, le cas Ă©chĂ©ant, des concepts empiriques;
  • La mĂ©thodologie de la science, qui traite de la mĂ©thode en gĂ©nĂ©ral de la science et des techniques qui la complètent, comme par exemple l’obtention d’Ă©chantillons alĂ©atoires;
  • La philosophie de la science qui Ă©tudie les hypothèses et les rĂ©sultats logiques, Ă©pistĂ©mologiques, ontologiques et Ă©thiques de la recherche scientifique.

La mĂ©ta-science se limite Ă  la description et Ă  l’analyse de la science, elle reste donc une proto-science.

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *