Qu’est-ce que l’éthique?

L’éthique est un branche de la philosophie qui étudie la morale, c’est-à-dire ce qui est considéré comme de bonnes coutumes pour vivre en société et parvenir à une coexistence saine et équilibrée entre les personnes.

Éthique réfléchit sur le comportement moral des êtres humains et leurs effets sur la société. Cela nous permet également de différencier ce qui est correct de ce qui est incorrect, et est lié à des valeurs telles que la responsabilité, l’honnêteté, le respect ou l’engagement pour être de bons citoyens.

Par exemple, le respect des normes établies dans une communauté garantira la coexistence, le respect et la tolérance entre les habitants d’une ville, d’une résidence ou d’une rue.

Le mot éthique dérive du grec êthos, qui se traduit par «manière d’être» ou «caractère», qui à son tour vient de ethos, traduit par «coutume» et «habitude».

Objet d’étude de l’éthique

L’éthique vise à étudier la moralité, les jugements moraux et la justesse des actions humaines. La moralité fait référence à l’ensemble des normes, valeurs et coutumes considérées comme bonnes dans une société. La moralité est importante car elle nous permet de faire la distinction entre les comportements corrects et incorrects et guide nos actions au quotidien.

Des philosophes comme Platon et Aristote ont déclaré que l’éthique est chargée d’étudier le comportement humain, basé sur la liberté et la conscience que chaque individu possède pour différencier le bien du mal.

Les gens agissent librement, mais nous sommes conscients que nos actions génèrent des conséquences, selon les jugements de valeur accordés par la morale. Par exemple, «vous ne volerez pas aux autres» est une norme morale et indique que voler en soi est une erreur, implique un crime et génère des conséquences négatives pour la personne qui vole et pour sa victime.

Pour cette raison, la réflexion éthique conduit à l’établissement de normes qui régissent la conduite morale de l’être humain. Son but est d’atteindre le bonheur individuel et celui de la société en général.

Branches de l’éthique

L’éthique a trois branches qui sont interdépendantes et travaillent ensemble: la méta-éthique, l’éthique normative et l’éthique appliquée.

  • La métaéthique Il réfléchit à ce qui détermine que quelque chose est considéré comme «bon», «mauvais», «permis», «incorrect», ce qui caractérise le langage utilisé dans les jugements de valeur. Par exemple, «cette femme est mauvaise», «vous ne devriez pas voler».
  • La éthique normative études lorsqu’une action est considérée comme correcte ou incorrecte compte tenu de l’environnement dans lequel elle se déroule. Par exemple, il est contraire à l’éthique d’accepter de l’argent provenant d’activités illégales ou immorales.
  • La éthique appliquée étudie comment les principes éthiques et les valeurs morales devraient être appliqués dans la société. Les principes fondamentaux de l’éthique professionnelle sont un exemple d’éthique appliquée.

Types d’éthique

éthique professionnelle

L’éthique professionnelle doit être appliquée avec un sens de responsabilité et d’engagement.

L’éthique peut être appliquée dans différents domaines ou activités humaines pour s’assurer que les principes des jugements moraux sont respectés. Des exemples d’éthique appliquée et d’éthique normative aux domaines professionnels sont les suivants:

  • Éthique professionnelle: il établit les principes et les devoirs qu’un professionnel doit remplir pour obtenir un résultat de travail optimal, même si une situation complexe se présente et implique de prendre une décision pour atteindre le bien-être commun. Par exemple, utilisez de manière responsable des informations précieuses auxquelles peu de personnes ont accès.
    Ethique médicale: il est appliqué dans les domaines de la santé et de la médecine. Ce sont des règles que les professionnels dans ce domaine doivent suivre pour maintenir une relation correcte avec les patients, le traitement de leurs maladies et conditions. Par exemple, discutez avec le patient de toutes les options de traitement médical qui peuvent être envisagées en fonction de leurs avantages et de leurs risques.
  • Ethique religieuse: Il est influencé par les valeurs religieuses et l’idée de moralité. Différents types d’éthique religieuse peuvent être différenciés selon la religion pratiquée. Par exemple, soyez tolérant et respectueux envers ceux qui pratiquent une foi différente de la nôtre.
  • Ethique militaire: détermine la manière dont l’utilisation des forces militaires devrait être utilisée pour établir l’ordre ou faire respecter certaines normes en temps de guerre sociale, politique ou de guerre. Par exemple, face aux grandes manifestations sociales, l’ordre doit être instauré dans le respect du droit à la vie des citoyens.
  • Ethique épicurienne: Il est basé sur la pensée du philosophe Epicure de Samos, qui a établi que le bonheur est obtenu par la recherche intelligente de tout ce qui génère du plaisir. Par exemple, la possibilité de respirer de l’air frais et pur.
  • Ethique civique: détermine les comportements les plus appropriés ou «corrects» que les gens devraient avoir dans la société afin de ne pas affecter son développement. Par exemple, respectez les symboles nationaux.

Code d’éthique

objet d'éthique

Le code d’éthique promeut une série de comportements jugés corrects dans le développement d’une activité professionnelle.

Le code d’éthique est un document qui rassemble un ensemble de normes et de valeurs établies pour réglementer les comportements et le bon exercice d’une activité professionnelle, d’une organisation ou d’une entreprise. Par exemple:

  • Soyez un professionnel honnête qui tient parole et ne ment pas.
  • Agissez honnêtement et respectueusement avec nos collègues.
  • Assister et répondre de la meilleure façon aux besoins des clients.

Le code d’éthique est obligatoire, donc son non-respect peut entraîner des sanctions, surtout s’il contient des règles avec des termes juridiques.

Son objectif est de contrôler le comportement des personnes, de promouvoir l’engagement, une communication affirmée, de définir des stratégies de travail et d’établir des valeurs d’entreprise.

Voici quelques exemples de réglementations des codes d’éthique:

  • Le code d’éthique des journalistes établit que la réalité doit être rapportée de manière responsable, véridique et objective, afin que les gens puissent être informés des derniers événements.
  • Le code de déontologie des médecins établit que la décision du patient d’accepter ou de refuser un traitement doit être respectée.
  • Le Code de déontologie des avocats indique l’obligation de préserver la confidentialité de toute information ou communication reçue du client.

Voir aussi: Code d’éthique.

Origine de l’éthique

éthique-théorie

Les études philosophiques et théoriques sur l’éthique sont également liées aux valeurs et à leurs changements constants qui affectent le sens de la moralité.

L’éthique naît du besoin de l’être humain de différencier le bien du mal et de comprendre la manière dont nos comportements influencent notre vie et notre environnement.

La création et l’application de normes pour établir un certain ordre social est l’un des premiers indicateurs de ce besoin. La Code Hammurabi, par exemple, il s’agit du plus ancien ensemble de lois écrites trouvé. Il contenait une série de règles et les actes considérés comme des crimes ou des crimes étaient sanctionnés.

Dans l’Antiquité, la réflexion sur l’éthique reposait sur la connaissance de la morale et des jugements de valeur. Son but était d’atteindre le bonheur, considéré comme le but ultime de la vie humaine selon des philosophes tels que Protagoras, Gorgias, Epicure ou Platon.

Aristote, en phase avec ses prédécesseurs, a déclaré dans l’éthique à Nicomaque, considéré comme l’un des premiers traités d’éthique, que le but de toute vie humaine est d’atteindre le bonheur par nos actions.

Le christianisme, pour sa part, vient du discours religieux pour proposer une série de valeurs qui différencient ce qui est bien de ce qui est mal à travers l’idée de péché. Un reflet de ceci sont les commandements, les principes éthiques et religieux qui indiquent comment adorer Dieu, vivre et éviter le péché.

Voir aussi: Types de règles.

Morale et éthique

éthique-raison

L’éthique implique une série de raisonnements et de réflexions sur nos actions.

Il existe un léger fossé entre les termes éthique et morale qui les différencie et qu’il est important de reconnaître pour éviter une mauvaise utilisation de ces mots.

L’éthique est l’étude de la morale qui part d’une perspective philosophique, scientifique et théorique pour établir et fonder sa signification.

L’éthique tient également compte du fait que les gens partent de la raison et de la connaissance des conséquences que nos actions ont pour nous et pour la société.

L’éthique établit les principes de notre vie et implique la distinction entre le bien et le mal, basée sur une analyse antérieure.

Pour sa part, la morale est un ensemble de valeurs, les réglementations et les croyances respectées et qui déterminent les bonnes habitudes et comportements sociaux.

La moralité évalue les comportements des gens, distingue ceux qui sont considérés comme bons ou mauvais tant pour l’individu que pour la société en général. Par conséquent, la morale est l’objet de l’étude de l’éthique.

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *