Règles d’accentuation

La langue espagnole est l’une des plus utilisĂ©es au monde en raison du nombre de personnes qui la parlent comme langue maternelle. C’est l’un des Langues romanes ou du Latin. Après les processus de colonisation espagnole, il s’est largement rĂ©pandu dans toute l’AmĂ©rique et dans d’autres rĂ©gions.

Règles d'accentuation

ConnaĂ®tre les règles d’accentuation Ă©vite les fautes d’orthographe.

Cette extension rend la connaissance et la maĂ®trise de cette langue importante. L’un des aspects centraux Ă  cet Ă©gard sont les règles d’orthographe, c’est-Ă -dire le système de règles pour une Ă©criture correcte.

Les règles de stress font partie de l’orthographe d’une langue. Ils se rĂ©fèrent Ă  l’emplacement du signe d’accent. Ce signe consiste en une ligne oblique (´) sur la voyelle correspondant au Syllabe accentuĂ©e d’un mot.

Tous les mots ont une syllabe qui se prononce avec plus d’intensitĂ© ou une syllabe accentuĂ©e. Cette emphase s’appelle accent prosodique. Cependant, il faut noter que cette syllabe n’est pas toujours marquĂ©e d’un tilde.

Lorsque la règle l’indique, certains mots marquent la syllabe accentuĂ©e d’un tilde puis parlent de accent orthographique.

Il est Ă  noter qu’il existe des mots de sens diffĂ©rents qui sont Ă©crits avec les mĂŞmes lettres et dont la seule diffĂ©rence est l’accent. Par exemple: sabana (tissu) et sabana (vĂ©gĂ©tation).

D’oĂą l’importance de connaĂ®tre les règles de stress afin d’avoir une prononciation et une Ă©criture correctes des mots. .

Selon la position de la syllabe accentuĂ©e, les mots sont classĂ©s comme aigus ou oxyton, graves ou plats, esdrĂşjulas et sobreesdrĂşjulas. Les règles d’accentuation pour chaque type sont expliquĂ©es ci-dessous.

Mots tranchants ou oxytons

Les mots aigus sont ceux dont la force d’intonation tombe sur la dernière syllabe. Ils auront un accent lorsqu’ils se terminent par une voyelle (a, e, i, o, u) ou par les consonnes «n» ou «s».

Le reste des mots aigus ne sera pas marqué par un accent ou un accent.

Par exemple:

  • Avec accent: a sautĂ©, gouverneur, camion, salon, canapĂ©, maman, solution, chanson, nĂ©, mangĂ©, anglais, français, portugais, plus, commun, enregistrĂ©, chanter, champion, souche, est tombĂ©, tiroir, boussole, colibri, cafĂ©, balle.
  • Sans tilde: papier, horloge, engager, partir, lutrin, heureux, trembler, accorder, fabriquer, capable, atroce, soleil, autruche, vivre, robots, confort.

Mots sérieux ou simples

Les mots graves ou plats sont ceux dont la force d’intonation tombe sur l’avant-dernière syllabe. Ces mots ne sont marquĂ©s d’un tilde que lorsqu’ils se terminent par une consonne autre que «n» ou «s».

Il est Ă  noter que la langue espagnole contient pour la plupart des mots graves qui n’ont pas d’accent car ils se terminent par une voyelle ou par les consonnes «n» ou «s».

Par exemple:

  • Avec accent: faible, habile, tunnel, crayon, revolver, arbre, prison, herbe, apĂ´tre, ange, sucre, thorax, cratère, latex, fertile, caractère, biceps, disques, facile.
  • Sans tilde: homme, dimanche, vendredi, continent, possible, volume, coup de pied, lĂ©gumineuse, cahier, orange, poser, chaussure, tombe, nid, catapulte, chemise, chaise, fruit, pente, montĂ©e, porte, maison, nuit.

Mots esdrĂşjulas et sobreesdrĂşjulas

La force d’intonation des mots esdrĂşjulas tombe sur la troisième Ă  dernière syllabe et celle des sobreesdrĂşjulas, sur la syllabe avant la troisième Ă  la dernière. Ces mots ont toujours un accent.

Les mots sobreesdrĂşjulas dĂ©rivent gĂ©nĂ©ralement des formes verbales avec des pronoms et des adverbes formĂ©s avec le suffixe -mente lorsque l’adjectif de base est accentuĂ©.

Par exemple:

  • Mots SdrĂşjula: TĂ©lĂ©phone, EsdrĂşjula, rapide, armĂ©e, inhabituel, mercredi, samedi, AmĂ©rique, oxygène, oiseau, dialogue, didactique, cĂ©ramique, rustique, indice, porche, phosphore, gothique, maximum, Ă©pĂ®tre, symbole, gonades, mĂ©dical, candide, syllabe, mĂ©canique, noyau, chambre.
  • Mots sur les esdrĂşjulas: achetez-le pour moi, agile, vite, habilement, rĂ©flĂ©chissez, faites-le, avidement, mangez-le, changez-le, facilement.

Accentuation en mots monosyllabiques

Les mots monosyllabiques ne sont pas accentuĂ©s, il n’y a donc pas d’accent. Par exemple: le pain, le pĂ©chĂ©, le fils, la foi, Ă©tait, fin, pied, bon, cadeau, deux, plan, eh bien, train, trois, Ă©ventail, poisson, donc, cloner.

Accentuation en diphtongues

Les diphtongues sont des syllabes formĂ©es par l’union de deux voyelles qui forment une seule syllabe. Dans les diphtongues formĂ©es par une voyelle ouverte (a, e, o) et une voyelle fermĂ©e (i, u), le tilde est placĂ© sur la voyelle ouverte. Mais, s’il s’agit de deux voyelles fermĂ©es, l’accent sera placĂ© sur la deuxième voyelle.

Par exemple: hôte, mangé, couru, rangé, après, aquifère, vingt et un, attention, religion, baseball, nautique, accent, chauve-souris, luciole.

Accentuation en triphtongues

Les triphtongues sont des mots formés de trois voyelles continues dont la voyelle ouverte est accentuée. Par exemple: vous sauf, vous annoncez, vous faites confiance, vous effectuez, vous changez, vous appréciez, vous vous habituez, vous étudiez.

Accentuation dans les hiatus

Les hiatus se produisent lorsqu’une voyelle fermĂ©e et accentuĂ©e (Ă­, Ăş) et une voyelle ouverte (a, e, o) coĂŻncident. Dans ce cas, les voyelles forment deux syllabes diffĂ©rentes et la syllabe accentuĂ©e portera toujours un tilde.

Il est à noter que la lettre «h» entre les voyelles ne rompt pas avec les hiatus.

Par exemple: Mary, Racine, Tronc, Jour, Pays, Hibou, Oreille, Otage, Cercueil, Rivière, Grue, Baie, Géométrie, Égoïsme, Agonie, Agence, Archaïsme, Incroyable, Interdire, Aigreur, Caféine, Biographie, Orthographe, Pastèque , batterie, symphonie.

Accent diacritique

L’accent diacritique ou tilde diacritique est utilisĂ© lorsqu’il est nĂ©cessaire de diffĂ©rencier des mots qui sont Ă©crits de la mĂŞme manière mais dont la signification et la catĂ©gorie grammaticale sont diffĂ©rentes.

De cette façon, le mot qui a une syllabe accentuĂ©e sera identifiĂ© comme accentuĂ© et le mot qui n’a pas de syllabe accentuĂ©e sera non accentuĂ©. L’utilisation de l’accent diacritique est une exception Ă  la règle du stress.

Les mots qui ont des accents diacritiques sont pour la plupart des monosyllabes comme des pronoms, des articles, des verbes ou des prépositions. Certains mots polysyllabiques tels que les interrogatifs ou les exclamations sont également inclus.

Par exemple, «Nous allons vous inviter cet après-midi Ă  prendre le thĂ© chez nous». “Je sais qu’il achètera le vĂ©lo qu’il aime tant.”

Mots non accentuésMots toniques
ThĂ© (pronom personel). “Je t’enverrai un message avec mon frère.”ThĂ© (nom). “J’adore boire du thĂ© aux baies.”
Moi (adjectif possessif). “Ma grand-mère est la plus gentille de toutes.”ma (pronom). “Le chat vient en courant après moi.”
De (prĂ©position) “La tâche est facile Ă  faire.”De (forme du verbe donner). “Ne donnez pas plus de bonbons aux enfants.”
La (Article). “Le jouet a Ă©tĂ© endommagĂ©.”La (pronom personel). “Il est mon meilleur ami”.
Oui (conjonction). “Si vous le dites, je vous crois.”Oui (adverbe et pronom affirmatifs). “Oui, nous sommes en route”, “Il s’est vu.”
Plus (conjonction adversative). “Je lui ai envoyĂ© un message, mais il n’a pas rĂ©pondu.”Plus (adverbe). “Je veux plus de gâteau.”
je sais (pronom). “Je lui ai dĂ©jĂ  dit, mais il ne m’a pas rĂ©pondu.”je sais (forme du verbe ĂŞtre ou savoir). “Soyez vous-mĂŞme”, “Je ne sais pas de quoi vous parlez.”
votre (adjectif possessif). “Ta robe est très jolie.”Votre (pronom personel). “Vous serez une femme formidable.”
Quoi (pronom relatif et conjonction). “La dame qui a appelĂ© hier”, “Ils ont dit non.”Quoi (pronom interrogatif et exclamatoire). “Que t’ont-ils dit?”, “Comme c’est gentil votre ami!”
Qui (pronom et adverbe relatifs). “Luis, que tu as rencontrĂ© hier”, “Il a sautĂ© comme un enfant heureux.”Qui (pronom interrogatif et exclamatoire). “Lequel de tous prĂ©fĂ©rez-vous?”, “Quel serait mon bonheur de vous embrasser Ă  nouveau!”
qui (pronom relatif). “Vous ĂŞtes celui qui attendait.”Qui (pronom interrogatif et exclamatif) “Qui t’a appelĂ©?”, “Regarde qui est venu!”
Comme (adverbe de manière, conjonction et prĂ©position). «J’ai fait le gâteau comme tu me l’as dit», «je ferai semblant de ne rien savoir».Comment (adverbe interrogatif et exclamatif). “Quel est le nom de la dame?” Comment je veux te faire un câlin! “.
Quand (adverbe relatif, conjonction et prĂ©position). «J’ai ri quand il m’a dit», «Il est venu Ă  la fin de la rĂ©union», «Je viens quand il est proche».Quand (adverbe interrogatif et exclamatif). “Quand reviens-tu?”, “Et quand allais-tu me le dire!”
Combien (adverbe, adjectif, conjonction, pronom). «Vous devez arriver le plus tĂ´t possible», «Dites-lui autant que nĂ©cessaire», «C’Ă©tait une tâche facile aussi simple», «Mangez autant de cookies que vous le pouvez».Combien (adverbe, adjectif, pronom interrogatif et exclamatoire). “Combien pensez-vous que votre maison coĂ»te?” “Combien de dĂ©fis avez-vous surmontĂ©s?”, “Vous ne savez pas combien de temps j’ai attendu ça!”
OĂą (adverbe et prĂ©position). «Je me suis garĂ© lĂ  oĂą se trouve la maison bleue», «Allons oĂą Juan».OĂą (adverbe interrogatif et exclamatif). “OĂą l’avez-vous vue?”, “Je veux vous voir et peu importe oĂą!”
Parce que (conjonction). “Je ne peux pas vous le dire parce que c’est un secret.”Parce que (nom). “ArrĂŞte de penser pourquoi il ne t’a pas appelĂ©.”
Encore (synonyme de mĂŞme). “MĂŞme ainsi, il fera ce qu’il jugera bon.”Encore (synonyme de still). “Je ne lui ai pas encore parlĂ©.”

 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *