Texte narratif

Le texte narratif est l’ histoire d’une s√©quence d’√©v√©nements ou d’actions qui se sont d√©roul√©es dans un espace et un temps donn√©s . Il peut s’agir d’une histoire r√©elle ou fictive caract√©ris√©e par la recr√©ation de lieux, de personnages, d’actions et d’√©motions.

L’histoire du texte narratif relie une s√©rie d’√©v√©nements au fur et √† mesure qu’ils se produisent, afin d’en identifier le d√©but, le milieu et la fin. Ces √©v√©nements sont d√©crits par le narrateur, √©l√©ment d’une grande importance, car c’est lui qui raconte l’histoire, qu’il participe ou non directement aux √©v√©nements.

La narration ne se retrouve pas seulement dans les textes, elle fait √©galement partie de notre communication quotidienne et nous permet de faire savoir ce qui nous est arriv√©, nous avons √©t√© t√©moins ou racont√©s. Par cons√©quent, parmi ses objectifs se distingue la possibilit√© de communiquer, d’informer ou de divertir √† travers des histoires simples, comme une blague ou une anecdote, ou complexes, comme un roman ou un reportage journalistique.

Structure du texte narratif

Le texte narratif présente une structure qui se compose de trois parties:

  • Introduction: sert de pr√©sentation de l’histoire, des personnages et de localiser le lecteur ou l’auditeur dans l’espace et le temps o√Ļ se d√©roulent les √©v√©nements. Il expose la situation initiale avec laquelle commence la narration.
  • D√©veloppement ou noeud: c’est la partie la plus √©tendue de l’histoire. C’est une s√©quence d’√©v√©nements qui sont li√©s les uns aux autres et qui ont √† voir avec les conflits et les obstacles que les personnages de l’histoire doivent affronter et r√©soudre.
  • R√©sultat: c’est la fin de l’histoire et o√Ļ les doutes qui ont surgi tout au long de l’histoire sont clarifi√©s. Dans cette partie, il est pr√©sent√© si le ou les personnages ont r√©solu le probl√®me central de l’histoire. Sinon, une fin ouverte est laiss√©e pour une suite possible.

Cette structure permet au lecteur ou √† l’auditeur de comprendre l’argumentation de l’histoire, la s√©quence des √©v√©nements, la place dans un espace et un temps donn√©s, et leur permet de suivre le fil narratif.

Les 7 principales caractéristiques du texte narratif

Les textes narratifs partagent une série de caractéristiques générales qui les identifient et les différencient des autres types de texte.

1. A un narrateur

Le narrateur est celui qui raconte l’histoire, la voix de l’histoire, qui peut ou non faire partie des personnages du texte. Les principaux types de narrateur sont:

  • Narrateur principal: repr√©sente la voix de l’un des personnages de l’histoire, participe aux actions les plus importantes et raconte √† la premi√®re personne.
  • Narrateur omniscient: c’est lui qui sait tout sur les personnages et les √©v√©nements qui vont se produire dans l’histoire.
  • T√©moin narrateur: il ne raconte que ce qu’il observe, car il ne conna√ģt pas tous les d√©tails des √©v√©nements ou des personnages.

2. Expose des personnages réels ou fictifs

Les personnages sont ceux qui m√®nent les actions tout au long de l’histoire et peuvent √™tre r√©els ou imaginaires. On peut distinguer les personnages principaux (ceux qui ex√©cutent les actions les plus importantes) et les personnages secondaires (ceux qui compl√®tent les s√©quences d’√©v√©nements).

Dans les textes narratifs, il n’y a pas de limite de caract√®res, donc cela varie selon le sexe. Par exemple, les histoires ont moins de personnages que les romans.

3. Décrivez les actions

Les actions sont les √©v√©nements qui se produisent tout au long de l’histoire et font partie de l’argument √† pr√©senter. Ces √©v√©nements sont interd√©pendants et ont un ordre particulier, selon le type de r√©cit.

4. Décrivez les espaces

Les histoires se d√©roulent dans un espace ou un lieu sp√©cifique d√©crit par le narrateur. Selon l’histoire, les √©v√©nements peuvent avoir lieu dans un ou plusieurs espaces, comme une rue, une for√™t, une ville, une petite ville, une maison, entre autres.

5. Il se développe dans un certain temps

Le temps est le moment o√Ļ les √©v√©nements se succ√®dent, ce qui conduit √† un ordre chronologique de l’histoire. Il peut s’agir du pass√©, du pr√©sent ou du futur.

Certaines histoires sont lin√©aires et d’autres sont bas√©es sur le recul ou l’anticipation des √©v√©nements. Par exemple, “Hier, Ana est rentr√©e chez elle en se souvenant de l’√©treinte affectueuse qu’elle a donn√©e √† son p√®re.”

6. Couvre différents genres narratifs

Caractéristiques du texte narratif.1

Gr√Ęce au fait que les textes narratifs couvrent diff√©rents genres, nous pouvons trouver une grande diversit√© d’histoires r√©cr√©atives, historiques, imaginaires ou r√©elles, √† la fois dans la po√©sie √©pique et dans les nouvelles, romans, chroniques ou biographies, entre autres.

Les textes narratifs sont destin√©s √† communiquer quelque chose en particulier. Certains se distinguent par leur caract√®re r√©cr√©atif et d’autres par leur caract√®re informatif selon le style d’√©criture de l’auteur. Pour cette raison, l’histoire, le roman, la chronique, la biographie, entre autres, peuvent √™tre diff√©renci√©s entre les textes narratifs.

7. Ils peuvent laisser une réflexion ou un enseignement

Les textes narratifs tels que l’histoire, la l√©gende ou le mythe sont des histoires qui ont parmi leurs buts de g√©n√©rer chez le lecteur ou l’auditeur une r√©flexion qui peut nous inviter √† r√©fl√©chir sur nos actions, entre autres.

Ils peuvent également laisser un enseignement ou une morale comme une leçon de vie qui met en évidence les comportements moraux et les bons.

Types de texte narratif

Types de texte narratif

Dans les textes narratifs, nous pouvons trouver des histoires r√©elles ou fictives de diff√©rents personnages. Vous pouvez m√™me lire des histoires historiques et biographiques pleines d’√©motion et d’action v√©cues par des personnalit√©s d’un pays ou d’une r√©gion.

Récit

L’histoire est un court r√©cit bas√© sur des √©v√©nements r√©els ou imaginaires, qui peut √™tre racont√© oralement ou par √©crit.

Il se caract√©rise par une intrigue simple et un groupe r√©duit de personnages. Son but est de g√©n√©rer des √©motions chez le lecteur, de laisser un enseignement et de stimuler l’imagination.

Diff√©rents sous-genres de l’histoire peuvent √™tre distingu√©s tels que l’aventure, la fantaisie, les f√©es, les romantiques, la science-fiction, la terreur, l’√©ducation, la police, entre autres.

Exemples:

  • Le chat bott√©, (1697). Conte folklorique compil√© par Charles Perrault.
  • Raiponce, (1812). Fr√®res Grimm.
  • Le dinosaure, (1989). √Čcrit par Augusto Monterroso, c’est l’une des histoires les plus courtes en espagnol.

Quand il s’est r√©veill√©, le dinosaure √©tait toujours l√†.

(Le dinosaure, (1989). Augusto Monterroso)

Roman

C’est un genre litt√©raire qui pr√©sente une s√©rie d’√©v√©nements r√©els ou fictifs. Il se caract√©rise par √™tre un r√©cit extensif, ayant une intrigue complexe dans laquelle le narrateur utilise la description, les dialogues ou les monologues pour exposer l’espace et le temps o√Ļ les actions principales se produisent.

Compte tenu de sa longueur, il comporte g√©n√©ralement plusieurs chapitres dans lesquels les personnages et les √©v√©nements qu’ils vivent sont d√©velopp√©s plus en profondeur.

Exemples:

  • Don Quichotte de la Mancha, (1605). Miguel de Cervantes.
  • Le tour du monde en 80 jours, (1872). Julio Verne.
  • Un monde heureux, (1932). Aldous Huxley.
  • Cent ans de solitude, (1967). Gabriel Garcia Marquez.

Remedios, la belle, a √©t√© laiss√©e errer dans le d√©sert de solitude, sans croix sur le dos, m√Ľrissant dans ses r√™ves sans cauchemars, dans ses bains sans fin, dans ses repas sans horaires, dans ses silences profonds et prolong√©s sans souvenirs, jusqu’√† un apr√®s-midi En mars, Fernanda a voulu plier ses feuilles de ficelle dans le jardin, et a demand√© l’aide des femmes de la maison. Ils avaient √† peine commenc√©, qu’Amararanta remarqua que Remedios, la beaut√©, √©tait transparente par une p√Ęleur intense.

– Tu te sens mal? -je lui demande.

Remedios, la beaut√©, qui tenait le drap par l’autre bout, eut un sourire de piti√©.

“Au contraire,” dit-il, “je ne me suis jamais senti mieux.”

Il finit de le dire, quand Fernanda sentit qu’un d√©licat vent de lumi√®re lui arrachait les draps des mains et les d√©plia dans toute leur √©tendue.

(Cent ans de solitude, (1967). Gabriel García Márquez)

Poésie épique

La po√©sie √©pique est un genre litt√©raire qui se caract√©rise par son √©criture en prose, en prenant soin de l’esth√©tique du langage et en m√™lant le r√©el au fantastique. Il raconte des √©v√©nements r√©els ou imaginaires de grands exploits r√©alis√©s par des h√©ros qui font face √† des combats importants.

Exemples:

  • L’Iliade, par Homer.
  • L’Odyss√©e, par Homer.
  • Cantar del M√≠o Cid, auteur anonyme.

En disant de telles choses, Odysseus embrassa son fils et une larme coula sur ses joues, une larme autant contenue. Et T√©l√©maque l√†, sans pouvoir se persuader que c’√©tait son p√®re, r√©pondit √† nouveau de cette mani√®re: “Non, tu n’es pas Ulysse, mon p√®re, un dieu m’hallucine pour me faire aussit√īt pleurer plus inconsolable …”. Et √† son tour Ulysse, l’homme riche d’ing√©niosit√©, lui r√©pondit: ¬ęMauvais, T√©l√©maque, il est vrai que ton p√®re est venu chez lui, il te manque de cette mani√®re, avec une telle stup√©faction; Il est bien certain qu’aucun autre Ulysse n’atteindra ces terres, car il n’y a personne d’autre que moi qui, souffrant mille maux et errant longtemps, retourna dans sa patrie la vingti√®me ann√©e; L’Ňďuvre est toute celle d’Ath√©na, la d√©esse rapace et guerri√®re, qui m’a donn√©, comme elle le voulait, tant√īt la figure d’un mendiant, tant√īt un homme √† la fleur des ann√©es v√™tu de beaux v√™tements:

(“Canto XVI”. L’Odyss√©e, par Hom√®re)

Mythe

C’est un type de r√©cit traditionnel sur un √©v√©nement extraordinaire auquel participent des √™tres surnaturels, des √™tres fantastiques, des dieux, des demi-dieux ou des h√©ros. Ces r√©cits font partie du syst√®me de croyance d’une culture.

Elle se caract√©rise par le r√©cit d’un fait sacr√© qui explique l’origine des choses et qui cherche √† r√©pondre: Qui sommes-nous? Quelle est notre origine? Pourquoi sommes-nous ici? Entre autres.

Exemples:

  • Popol Vuh, mythe d’origine maya, consid√©r√© comme un livre sacr√© qui rassemble les traditions et les sagesses de cette culture.
  • Th√©ogonie, H√©siode. Mythe grec qui relate l’origine du cosmos et des dieux.
  • Mythe d’Odin, dieu principal de la mythologie nordique et p√®re de Thor.

Premi√®rement, la terre, les montagnes et les vall√©es se sont form√©es; les courants d’eau se partageaient, les ruisseaux coulaient librement entre les collines et les eaux se s√©paraient lorsque les hautes montagnes apparurent. Ainsi fut la cr√©ation de la terre, lorsqu’elle fut form√©e par le CŇďur du Ciel, le CŇďur de la Terre, comme sont appel√©s ceux qui l’ont f√©cond√©e les premiers, lorsque le ciel √©tait en suspens et que la terre √©tait immerg√©e dans l’eau.

(“Premier chapitre”, Popol Vuh)

Voir aussi Mythe.

Légende

C’est un r√©cit qui peut m√©langer des √©v√©nements naturels et surnaturels, et qui se transmet d’une g√©n√©ration √† l’autre oralement ou par √©crit.

Il se caract√©rise par la narration d’√©v√©nements qui partent d’un aspect r√©el et qui se produisent dans des lieux sp√©cifiques. L’histoire a un message ou un avertissement et pr√©sente des cr√©atures qui peuvent g√©n√©rer la terreur ou la peur.

Exemples:

  • La femme qui pleure . L√©gende de la tradition hispanique am√©ricaine qui raconte l’histoire d’une femme qui a noy√© ses trois enfants. Son √Ęme appara√ģt la nuit dans les villes et dans les environs des rivi√®res et des lacs, pleurant de regret pour leur mort et effrayant ceux qui l’√©coutent.
  • La dame en blanc . L√©gende urbaine r√©pandue dans diverses r√©gions du monde, dont l’histoire raconte l’apparition d’une femme v√™tue de blanc dans les zones rurales qui cherche √† se venger. Son apparition est due √† l’exp√©rience d’une trag√©die li√©e √† la mort de son mari, de ses enfants ou ayant √©t√© trahie.
  • Le loup-garou . L’histoire d’un homme, datant du XVIe si√®cle, qui s’est in√©vitablement transform√© en loup ou en lycanthrope les nuits de pleine lune. C’√©tait un √™tre de grande taille et de grande force avec le besoin d’aller chasser dans les fermes et les petites villes.

Voir aussi les légendes courtes.

Tester

Les essais sont des textes moins longs qu’un travail de recherche, dans lesquels l’auteur pr√©sente une r√©flexion ou une analyse sur un sujet particulier. Les essais litt√©raires peuvent √™tre consid√©r√©s comme des textes narratifs dans lesquels l’utilisation esth√©tique du langage se d√©marque.

Exemples:

  • Essais, (1850). Michel de Montaigne.
  • L’artiste et la soci√©t√© (1953). Thoman Mann.
  • Cinq √©crits moraux, (1997). Umberto Eco.

Sénateurs:

Ce que je vais vous pr√©senter, c’est un cahier de dol√©ances sur la situation de la presse italienne, notamment dans ses relations avec le monde politique. Je peux le faire non pas dans mon dos mais en pr√©sence de repr√©sentants de la presse, car ce que je dirai, je l’√©cris depuis les ann√©es soixante-dix et, dans une large mesure, dans les journaux et hebdomadaires italiens. un pays o√Ļ une presse libre et impartiale est capable de se poursuivre.

(“Sur la presse”. Cinq √©crits moraux, (1997). Umberto Eco)

la chronique

La chronique est un genre narratif dont l’histoire se d√©veloppe chronologiquement. Il se caract√©rise par l’offre d’histoires attach√©es √† la r√©alit√©, mais en prenant soin de l’esth√©tique du langage. Les chroniques litt√©raires, par exemple, sont bas√©es sur des faits ou des documents historiques.

Exemple:

Cela fait quarante minutes depuis sept heures du matin, et ceux d’entre nous qui vont courir aujourd’hui sont enferm√©s depuis plus d’une heure. A huit heures, ils l√Ęcheront huit taureaux, mais quelques minutes avant, ils ouvriront le confinement des coureurs. Un palefrenier, comme on appelle traditionnellement ceux qui courent devant les animaux √† San Ferm√≠n, peut profiter de ces minutes d’avantage et ex√©cuter les huit blocs sans probl√®me. En fait, la plupart de ceux qui courent ne voient jamais les animaux, m√™me de pr√®s. “Il faut les attendre!” Crie l’un avec un sourire dur, au milieu d’une attente pleine de nerfs. Il y a des gens vraiment effray√©s. Certains ont arr√™t√© √† la derni√®re minute. D’autres chantent des s√©villanes. “Je vais courir vite avant qu’ils ne les rel√Ęchent”, marmonne un mexicain en sautant comme s’il avait des ressorts dans ses chaussures …

(J’ai couru √† San Ferm√≠n, Juan Pablo Meneses. Publi√© le 10 juillet 2013)

Reportage

Le rapport est un type de texte narratif de nature journalistique, objective et documentaire, √† des fins d’information. Le rapport narratif raconte les √©v√©nements comme s’il s’agissait d’une histoire, il ressemble donc √† la chronique.

Exemple:

L’Orchestre Gaud√≠ a √©t√© cr√©√© en 1990 afin de couvrir les groupes pr√©f√©r√©s des membres qui l’ont fond√©. Extremoduro, Platero et T√ļ, Led Zeppelin‚Ķ Ce sont quelques-uns des groupes qui ont commenc√© dans un r√©pertoire qui, apr√®s trois d√©cennies de tourn√©e dans les villes d’Espagne, a ajout√© toutes sortes de sons. Ils ont vu leur public danser dans des endroits tr√®s diff√©rents. ¬ęM√™me dans les prairies perdues des Asturies¬Ľ, dit Foche Pe√Ī√≠n, guitariste de l’orchestre, compos√© de six membres. ¬ęNotre routine √©tait de se lever dans une ville, de manger, de faire une sieste, d’arriver dans une autre ville, de jouer et de dormir‚Ķ En ao√Ľt, nous n’avons vu que la sc√®ne, la camionnette et le lit.¬Ľ Pe√Ī√≠n joue depuis l’√Ęge de 16 ans et cet √©t√©, il remplace cette ¬ęmerveilleuse routine¬Ľ par de ne rien faire. ¬ęJ’ai tout le temps du monde¬Ľ, dit-il. Tire des √©conomies pour vivre

(L’ann√©e o√Ļ la musique live a chang√©. Fernando Navarro. Publi√© dans le journal El Pa√≠s, Espagne, le 26 juillet 2020)

Biographie

La biographie est un texte narratif qui r√©sume l’histoire de la vie d’une personne, de sa naissance √† sa mort, en mentionnant √† la fois ses r√©alisations et ses √©checs.

L’autobiographie est √©galement distingu√©e, qui est √©crite par la personne elle-m√™me. Ils se caract√©risent par une importance historique, un certain degr√© d’objectivit√© et parce qu’ils peuvent √™tre √©crits √† la fois par le biographe lui-m√™me et par un biographe expert.

Exemples:

  • Un long chemin vers la libert√©, (1994). L’autobiographie de Nelson Mandela dans laquelle il raconte ses premi√®res ann√©es et comment il a pass√© 27 ans en prison.
  • Gabriel Garcia Marquez. Une vie (2009). Biographie autoris√©e √©crite par l’auteur Gerald Martin.
  • Steve Jobs, (2011). Biographie autoris√©e √©crite par Walter Isaacson.

En tant qu’√©tudiant, on m’avait appris que l’Afrique du Sud √©tait un lieu de justice et que la justice s’appliquait √† tout le monde, ind√©pendamment de son statut social ou de sa position officielle. J’avais sinc√®rement cru en cela et planifi√© ma vie sur cette hypoth√®se. Mais ma carri√®re d’avocat et d’activiste m’a ouvert les yeux. J’ai vu qu’il y avait une grande diff√©rence entre ce que j’avais appris en classe et ce que j’avais appris au tribunal. Il √©tait pass√© d’une vision id√©aliste de la loi comme une √©p√©e de justice √† une vision comme un outil utilis√© par la classe dirigeante pour structurer la soci√©t√© √† son profit. Je ne m’attendais jamais √† ce que justice soit rendue au tribunal – peu importe √† quel point je me suis battu pour cela – m√™me si je l’ai parfois obtenu.

(Un long chemin vers la liberté, (1994). Nelson Mandela.)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *