Types d’√©cosyst√®mes

Il existe des types d’√©cosyst√®mes nombreux et tr√®s vari√©s dans le monde, un √©cosyst√®me √©tant l’ensemble form√© par les √™tres vivants et l’environnement.

Dans l’√©cosyst√®me, les organismes vivants (composante biotique) partagent et interagissent dans le m√™me environnement, o√Ļ se trouvent des conditions physiques et des √©l√©ments, tels que l’eau, la temp√©rature, l’air et le sol (composante abiotique).

1. Déserts

Désert d'Atacama au Chili, type d'écosystème terrestre

D√©sert d’Atacama, Chili.

Les d√©serts sont des √©cosyst√®mes terrestres dans les r√©gions arides de la Terre, qui couvrent 20% de la surface de la Terre, ce qui en fait l’√©cosyst√®me le plus √©tendu du monde. Ils se caract√©risent par:

  • Absence faible ou totale de v√©g√©tation.
  • Pluviosit√© ou quantit√© de pluie inf√©rieure √† 250 mm d’eau par an.

En g√©n√©ral, l’√©cosyst√®me d√©sertique est associ√© aux r√©gions chaudes de la plan√®te. Cependant, il existe 5 classes de d√©serts selon leur situation g√©ographique et leur temp√©rature:

  • D√©serts subtropicaux : ils se trouvent entre 20¬ļ et 30¬ļ de latitude nord et sud, comme le d√©sert australien, le Kalahari d’Afrique du Sud et le d√©sert de Chihuahua au Mexique.
  • D√©serts des cha√ģnes de montagnes c√īti√®res : tels que ceux trouv√©s sur le c√īt√© ouest de la Sierra Madre, le c√īt√© oriental des Andes en Am√©rique du Sud et la Patagonie en Argentine.
  • D√©serts c√ītiers : comme le d√©sert d’Atacama au Chili.
  • D√©serts continentaux int√©rieurs : d√©sert de Gobi en Mongolie.
  • D√©serts polaires : avec des temp√©ratures basses la plupart de l’ann√©e, comme dans les r√©gions polaires de l’Antarctique.

2. Toundra

toundra dans les types d'écosystèmes

La toundra est un √©cosyst√®me terrestre naturel caract√©ris√© par des temp√©ratures basses, des vents forts, de faibles pr√©cipitations, une p√©nurie d’eau caus√©e par le gel et / ou la s√©cheresse et une tr√®s faible biodiversit√©. Il existe deux types de toundra:

  • Toundra arctique : ce sont des zones plates proches de la mer, couvertes la plupart du temps par le perg√©lisol, comme dans l’est de la Sib√©rie (Russie) et le nord de l’Alaska (USA).
  • Toundra alpine : situ√©e dans les montagnes au-dessus de 3000 m√®tres d’altitude, par exemple dans le pic Mucu√Īuque dans les Andes v√©n√©zu√©liennes et dans le Nevado de Toluca au Mexique.

3. Forêt tropicale

forêt tropicale dans les types d'écosystèmes terrestres

La for√™t tropicale est l’ √©cosyst√®me terrestre le plus complexe, avec la plus grande biodiversit√© et le plus grand nombre d’animaux et de plantes. Caract√©ris√© par:

  • Distribution le long de la ceinture √©quatoriale, entre les tropiques du Cancer (23¬ļ de latitude nord) et du Capricorne (23¬ļ de latitude sud).
  • Temp√©ratures moyennes annuelles sup√©rieures √† 24 ¬į C.
  • Absence de saison froide.
  • Arbres au tronc haut, fin et droit (sauf dans la partie la plus haute o√Ļ il se ramifie) avec de grandes feuilles vert fonc√©.
  • Plantes qui ont besoin d’un soutien m√©canique, telles que les lianes, les vignes, les orchid√©es, les brom√©liac√©es.

La plus grande superficie de forêt tropicale occupe les bassins de drainage des fleuves Amazone et Orénoque en Amérique du Sud.

4. Forêts tempérées

Forêt tempérée montrant la couche de fougères et d'arbres

La forêt tempérée est un écosystème terrestre naturel caractérisé par:

  • Ils sont situ√©s dans la r√©gion temp√©r√©e, entre 30¬ļ et 60¬ļ de latitude nord et sud.
  • Ils ont une p√©riode de croissance de 4 √† 6 mois avec des temp√©ratures moyennes sup√©rieures √† 10 ¬į C, suivies d’une saison froide o√Ļ la v√©g√©tation entre en dormance.
  • Les pr√©cipitations d√©passent l’√©vaporation et l’eau est disponible pendant une p√©riode prolong√©e.

Les forêts tempérées ont trois niveaux de végétation :

  • une couche sup√©rieure repr√©sent√©e par de grands arbres, tels que les pins (Pinus spp.), les √©rables (Acer spp.), les h√™tres (Fagus spp.), les ch√™nes (Quercus spp.), les sapins (Picea spp.), les bouleaux (Betula spp.) ) et d’eucalyptus (Eucalyptus spp.).
  • Une couche interm√©diaire d’arbustes et de foug√®res tol√©rants √† l’ombre.
  • Une couche herbac√©e de mousses, lichens, plantes grimpantes et gramin√©es.

La plus grande diversit√© de faune dans les for√™ts temp√©r√©es se trouve sur le sol, dans des habitats tels que les tunnels, les terriers et les grumes tomb√©es. Les reptiles tels que les tortues et les l√©zards, les amphibiens tels que les crapauds, les grenouilles, les salamandres et les tritons sont r√©pertori√©s. En outre, les rivi√®res et les ruisseaux des for√™ts temp√©r√©es peuvent accueillir une vari√©t√© de poissons et d’autres esp√®ces aquatiques.

Dans le groupe des mammifères, les petits animaux tels que les écureuils, les lapins, les souris et les chauves-souris prolifèrent; Parmi les grands mammifères, nous avons des ours, des pumas, des cerfs et des élans. Des araignées, des coléoptères et des papillons sont également disponibles.

En Amérique latine, il existe des forêts tempérées au Chili et dans une partie de la Patagonie.

5. Zones humides

zones humides types d'écosystèmes aquatiques terrestres

Les zones humides sont une combinaison d’ √©cosyst√®mes terrestres et aquatiques , o√Ļ la terre est inond√©e la plupart du temps. Ils sont √©galement connus sous le nom de mar√©cages ou de plaines inondables. Ils se caract√©risent par:

  • Apparaissent g√©n√©ralement sur un terrain plat ou dans des d√©pressions,
  • L’eau est douce ou de faible salinit√©.
  • On les trouve principalement dans les climats tropicaux et temp√©r√©s.
  • La v√©g√©tation et la faune sont adapt√©es aux conditions environnementales hydrologiques.

On les trouve dans le Parc National de Palo Verde au Costa Rica (Rio Tempisque) et dans les deltas des fleuves Amazone, Orénoque et Paraná en Amérique du Sud.

6. Mangroves

√Čcosyst√®me tropical des zones humides de mangrove

Les mangroves sont un type d’ √©cosyst√®me tropical terrestre-marin qui pr√©domine dans les zones c√īti√®res, √† partir de 25 ¬į de latitude nord et 25 ¬į sud. Ce type d’√©cosyst√®me permet une grande vari√©t√© de cha√ģnes alimentaires entre la v√©g√©tation et les animaux marins, insectes, oiseaux et microorganismes h√©t√©rotrophes.

La mangrove est une sorte d’arbre qui tol√®re la vie dans les eaux salines. La faune caract√©ristique des mangroves comprend les crabes, les hu√ģtres et les tuniciers, les √©ponges et les poissons.

Des exemples de mangroves se trouvent dans la lagune de Restinga au Venezuela, la lagune de Madre au Mexique et la réserve écologique de Manglares Churute en Equateur.

7. Feuilles

écosystème de savane los llanos de Venezuela écosystème terrestre

Les savanes sont des √©cosyst√®mes terrestres tropicaux o√Ļ coexistent arbres, arbustes et herbes. Ils constituent l’√©cosyst√®me pr√©f√©r√© pour l’√©levage du b√©tail. Ils couvrent 20% de la surface de la Terre, les plus grandes extensions se trouvant dans les r√©gions tropicales d’Afrique, d’Am√©rique du Sud et d’Australie. Ils sont √©galement appel√©s ¬ęllanos¬Ľ au Venezuela et en Colombie, ¬ęferm√©s¬Ľ au Br√©sil et ¬ęmiombos¬Ľ en Afrique.

Les savanes se caractérisent par:

  • L’existence de saisons s√®ches et pluvieuses bien d√©finies.
  • La quantit√© de pr√©cipitations varie de 300 mm √† 2000 mm de pr√©cipitations annuelles.
  • La saison s√®che dure entre 2 et 9 mois de l’ann√©e.
  • La v√©g√©tation des savanes est adapt√©e aux s√©cheresses saisonni√®res, avec une croissance prononc√©e pendant la saison des pluies.
  • Le niveau inf√©rieur est constitu√© d’herbes √† photosynth√®se de type C3, ce qui favorise la photosynth√®se √† haute temp√©rature et radiation et peu de disponibilit√© en eau.
  • La plupart des arbres et arbustes de savane pr√©sentent le type de photosynth√®se C4.
  • La faune pr√©dominante est constitu√©e d’animaux herbivores, √† la fois vert√©br√©s et invert√©br√©s, la diversit√© √©tant bien plus grande en Afrique.

8. Prairies et steppes

image de l'écosystème des prairies

Les prairies et les steppes sont des √©cosyst√®mes terrestres domin√©s par les gramin√©es et les gramin√©es, avec pratiquement pas ou tr√®s peu d’arbres. Ses propri√©t√©s favorisent la mise en place de syst√®mes agricoles. Ses principales caract√©ristiques sont:

  • De longues √©tendues de terrain plat ou vallonn√©.
  • On les trouve sur tous les continents sauf l’Antarctique.
  • Sols fertiles avec un bon drainage.
  • Les incendies peuvent √™tre fr√©quents et avoir un impact sur la v√©g√©tation et la faune.

Quelques exemples de prairies sont la pampa en Argentine et les prairies au Mexique.

9. Estuaires

Estuaire de la plage de Mismaloya au Mexique

Les estuaires sont le point de rencontre entre les embouchures de la mer, de la terre et des rivi√®res. C’est une combinaison d’ √©cosyst√®mes marins, terrestres et d’eau douce . L’eau p√©n√®tre dans l’√©cosyst√®me par la pluie, les rivi√®res et l’eau de mer entra√ģn√©e par les mar√©es.

Les principales caractéristiques des estuaires sont:

  • Terres inond√©es de grandes quantit√©s de s√©diments organiques.
  • Fluctuation du niveau d’eau en fonction des pr√©cipitations et des saisons.
  • Les esp√®ces v√©g√©tales sont d√©termin√©es par les conditions climatiques.
  • Le phytoplancton pr√©domine, les organismes chlorophylles sont la principale nourriture de nombreux animaux aquatiques.
  • Les animaux r√©sidents communs sont les mammif√®res terrestres et aquatiques, les crevettes, les crabes, les oiseaux et les poissons.

10. √Čcosyst√®me intertidal rocheux

écosystème intertidal rocheux écosystème marin et terrestre

La zone intertidale rocheuse est un type d’ √©cosyst√®me marin-terrestre caract√©ris√© par:

  • Comprendre la zone entre la mar√©e haute (niveau le plus √©lev√© lav√© par les vagues) et la mar√©e basse (niveau le plus bas lorsque la mar√©e recule).
  • La surface rocheuse peut varier de tr√®s dure, comme le granit, √† tr√®s douce, comme le gr√®s.
  • Il contient une grande diversit√© d’organismes: oiseaux migrateurs, oursins, escargots, moules, poissons, diatom√©es, algues, crabes, √©toiles de mer.

11. Rivières et ruisseaux

Image d'un bateau dans le fleuve Amazone

Les rivi√®res et les ruisseaux sont des √©cosyst√®mes aquatiques , o√Ļ l’eau coule en raison de la gravit√©. Ils ne repr√©sentent qu’un milli√®me de la surface de la terre mais sont d’une importance √©cologique √©norme. Ses caract√©ristiques les plus distinctives sont:

  • Ils agissent comme des agents √©rosifs, entra√ģnant des mat√©riaux solides sur leur chemin.
  • Ils sont une source d’eau douce pour la consommation humaine.
  • Il pr√©sente une diversit√© d’animaux aquatiques: poissons, reptiles, amphibiens et mammif√®res.
  • Ils couvrent une vari√©t√© de besoins humains, tels que le transport, l’√©limination des d√©chets, les loisirs, l’irrigation et la consommation d’eau.

12. Récifs coralliens

récifs coralliens types d'écosystèmes marins

Les r√©cifs coralliens sont des √©cosyst√®mes marins tropicaux construits sur la base de coraux, des animaux invert√©br√©s qui servent d’abris √† une myriade d’organismes. Ils se caract√©risent par:

  • Ils d√©pendent de la symbiose entre les coraux et les dinoflagell√©s photosynth√©tiques (zooxanthelles): les zooxanthelles fournissent des nutriments organiques tandis que les coraux fournissent de l’azote et de la structure.
  • La plupart des organismes sont sessiles, c’est-√†-dire qu’ils sont fix√©s sur un substrat.
  • Les herbivores, comme certains poissons et oursins, contr√īlent la croissance des algues qui rivalisent avec les coraux.

Le r√©cif de corail le plus c√©l√®bre est la Grande Barri√®re de Corail en Australie. On les trouve √©galement dans la mer des Cara√Įbes.

13. Tourbières

tourbières écosystèmes terrestres aquatiques

Les tourbières sont des écosystèmes aquatiques-terrestres caractérisés par:

  • Accumulation de mati√®re organique en d√©composition par des bact√©ries et des champignons.
  • Stagnation de l’eau, qui peut provenir des pluies et / ou des crues des rivi√®res.
  • Production de 75% des √©missions mondiales de m√©thane.
  • La v√©g√©tation est r√©sineuse et persistante, avec une prolif√©ration d’innombrables esp√®ces de mousses.

87% des tourbières du monde se trouvent dans les zones boréale et subarctique, la plus grande se trouvant en Sibérie occidentale.

14. Lacs d’eau douce

√Čcosyst√®me aquatique du lac Alberta au Canada

Les lacs d’eau douce sont des √©cosyst√®mes aquatiques qui stockent 0,007% de l’eau sur Terre. Ils peuvent se produire dans toutes les r√©gions du monde: climats tropicaux, temp√©r√©s et polaires. La flore et la faune d√©pendent principalement de la r√©gion dans laquelle elles se trouvent.

Les lacs d’eau douce servent √†:

  • Fournir de l’eau pour la consommation humaine.
  • Irrigation des champs agricoles.
  • Contr√īle des flux.
  • Production aquatique et halieutique.
  • Le transport.
  • La g√©n√©ration d’√©nergie √©lectrique.
  • La recr√©ation.
  • La conservation de la biodiversit√©.

Le lac Titicaca en Bolivie, le lac Alberta au Canada et le lac Maracaibo au Venezuela sont des exemples de lacs d’eau douce.

15. Lacs salés

type d'écosystème de lac salin

Les lacs salins sont des écosystèmes aquatiques , avec des bassins fermés, répartis dans le monde entier. Ils se caractérisent par:

  • Avoir des concentrations de sel sup√©rieures √† 3 grammes par litre (3 g / l). Ces sels comprennent les sels de sodium, potassium, calcium, carbonate, chlorure et sulfate.
  • Les habitants aquatiques comprennent les micro-organismes, les invert√©br√©s et les poissons adapt√©s √† ces niveaux de salinit√©.

Quelques exemples de lacs salins sont la lagune de Mar Chiquita en Argentine, le lac Poop√≥ en Bolivie et la mer Caspienne entre l’Europe et l’Asie.

16. Plantations forestières

Plantation de pins

Les plantations foresti√®res sont des for√™ts cr√©√©es par l’intervention humaine, plant√©es ou ensemenc√©es en cours de d√©forestation ou de reboisement. Ils repr√©sentent un √©cosyst√®me artificiel et peuvent √™tre:

  • Monocultures d’esp√®ces simples, indig√®nes ou introduites, plant√©es uniform√©ment et dens√©ment et du m√™me √Ęge.
  • Cultures mixtes avec diversit√© d’esp√®ces.

Les plantations forestières sont utilisées comme plantations industrielles pour obtenir du bois, de la biomasse, de la nourriture, du caoutchouc, entre autres produits. De plus, ils servent à stabiliser ou à améliorer les zones dégradées.

17. Systèmes urbains

Syst√®mes urbains √Čcosyst√®me artificiel de Mexico

Les syst√®mes urbains ou les villes sont des √©cosyst√®mes artificiels o√Ļ il y a des zones avec des agglom√©rations humaines et des b√Ętiments sur plus de 50% de la surface. Le processus d’urbanisation est un ph√©nom√®ne mondial, o√Ļ la moiti√© de la population humaine vit dans les villes. Ce processus se prolonge au d√©triment des √©cosyst√®mes naturels de la r√©gion et est d√Ľ √†:

  • La croissance de la population humaine.
  • Migration des champs vers les villes.
  • Migrations massives dues aux catastrophes naturelles.

Les écosystèmes urbains se caractérisent par:

  • Introduction d’esp√®ces non indig√®nes dans la r√©gion.
  • Perte de biodiversit√© animale et v√©g√©tale.
  • Augmentation de la pollution atmosph√©rique.
  • Modifications de la structure du sol et du d√©bit hydrologique.

Les grandes villes d’Am√©rique latine sont Mexico (Mexique) avec pr√®s de 22 millions d’habitants, Buenos Aires (Argentine) avec 15 millions d’habitants et Bogot√° (Colombie) avec environ 11 millions d’habitants.

18. Décharges sanitaires

décharge d'écosystèmes artificiels

Les d√©charges sont des √©cosyst√®mes terrestres artificiels largement r√©pandus dans le monde. Ils sont issus de l’intervention humaine, construits sur des terres d√©grad√©es par l’√©limination des d√©chets. Ils se caract√©risent par:

  • Avoir un couvert v√©g√©tal qui d√©pend de la qualit√© du sol.
  • Pr√©sente une faune √† pr√©dominance saprophyte.
  • Servir d’habitat √† la faune indig√®ne, principalement les insectes et les reptiles.
  • Servir de lit de semence gr√Ęce √† l’intervention des oiseaux.

Comment les écosystèmes du monde sont-ils classés?

Les écosystèmes peuvent être classés selon différents critères que nous présentons ci-dessous.

Selon son origine

  • √Čcosyst√®mes naturels : sont ceux que l’on trouve normalement sans intervention humaine, comme la toundra et les grottes.
  • √Čcosyst√®mes artificiels : sont les √©cosyst√®mes construits par les humains, tels que les syst√®mes agricoles et les jardins botaniques.

Selon l’environnement physique

  • √Čcosyst√®mes terrestres : ce sont les √©cosyst√®mes dont la base principale est la terre, comme les prairies et les for√™ts.
  • √Čcosyst√®mes marins : ce sont les √©cosyst√®mes qui se d√©veloppent dans les mers et les oc√©ans, comme les r√©cifs coralliens.
  • √Čcosyst√®mes aquatiques : sont les √©cosyst√®mes qui se d√©veloppent dans des environnements o√Ļ l’eau douce est le moyen de subsistance, comme les rivi√®res et les ruisseaux.

Selon la zone climatique

  • √Čcosyst√®mes tropicaux : ce sont les √©cosyst√®mes pr√©dominants de la r√©gion √©quatoriale, d√©limit√©s entre le tropique du Cancer dans l’h√©misph√®re nord et le tropique du Capricorne dans l’h√©misph√®re sud, comme la for√™t tropicale et les mangroves.
  • √Čcosyst√®mes temp√©r√©s : ce sont les √©cosyst√®mes qui s’√©tendent des tropiques aux r√©gions polaires, telles que les for√™ts temp√©r√©es et les √©cosyst√®mes m√©diterran√©ens.
  • √Čcosyst√®mes polaires : sont les √©cosyst√®mes pr√©sents dans les zones polaires de la Terre telles que la toundra arctique et le d√©sert polaire.

Selon l’impact humain

  • Les √©cosyst√®mes de classe I sont presque enti√®rement g√©r√©s par les humains, tels que les syst√®mes agricoles, les syst√®mes biologiques de traitement des eaux us√©es, les jardins botaniques, les serres, les plantations foresti√®res, les syst√®mes urbains, les ceintures de vent et les d√©charges.
  • Les √©cosyst√®mes de classe II sont fortement affect√©s et modifi√©s par les activit√©s humaines, telles que les estuaires, les plaines inondables, les lacs et marais d’eau douce, les lagunes, les zones humides riveraines et de mangrove, les √©cosyst√®mes m√©diterran√©ens, les rivi√®res et les ruisseaux.
  • Les √©cosyst√®mes de classe III sont des √©cosyst√®mes o√Ļ la pollution et les activit√©s humaines peuvent avoir un impact, comme les for√™ts bor√©ales, le chaparral, les r√©cifs coralliens, les tourbi√®res, les savanes, les mar√©cages, les steppes et les prairies, les for√™ts tropicales et les for√™ts temp√©r√©es.
  • Les √©cosyst√®mes de classe IV sont peu influenc√©s par les √™tres humains et ont √©t√© conserv√©s dans leurs conditions naturelles presque compl√®tement, comme l’√©cosyst√®me alpin, la for√™t alpine, les grottes, les ruisseaux du d√©sert, les d√©serts, les dunes, les √©cosyst√®mes terrestres polaires, les √©cosyst√®mes rocheux intertidaux , lacs sal√©s et toundra.

 

Les références

Corner, PJ, Hak, JC, Josse, C., Smyth. R. (2019). Perte √† long terme de l’√©tendue et de la protection actuelle de la diversit√© des √©cosyst√®mes terrestres dans les Am√©riques temp√©r√©es et tropicales. Plos One 15: e0234960. https://doi.org/10.1371/journal. mettre 0234960

Jorgensen, SE (éditeur) (2009) Ecosystem Ecology. Elsevier. Amsterdam.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *