Violence domestique

La violence domestique est un probl√®me social qui affecte d’innombrables personnes, familles et soci√©t√© en g√©n√©ral. C’est un type de violence qui se produit √† la maison Lorsqu’un membre nuit intentionnellement √† l’int√©grit√© physique et psychologique d’un autre membre de la famille.

La famille est l’organisation la plus importante de la soci√©t√©Cela est d√Ľ au fait qu’il est compos√© de l’alliance entre deux individus, comme le mariage ou le mariage de fait, et parce qu’il implique √©galement les liens de consanguinit√©.

Cela conduit √† l’existence de valeurs familiales qui impliquent un ensemble de croyances et de d√©monstrations d’affection qui sont faites de respect, d’honn√™tet√©, de soutien, de communication, de pardon, de patience, entre autres.

exister les familles dont la coexistence est affect√©e par les actes de violence commis par l’un de leurs membres dans le but d’imposer un contr√īle ou une domination, pour lesquels il peut utiliser, par exemple, la force physique, l’intimidation ou le harc√®lement.

L’individu violent a tendance √† g√©n√©rer des dommages psychologiques et / ou physiques √† ses victimes. Celles-ci suivent un mod√®le de maltraitance, car, en g√©n√©ral, ces types de personnes ont d√©j√† v√©cu ces types de situations auparavant et les r√©p√®tent dans leur entourage familial.

Les agressions, quelles qu’elles soient, peuvent √™tre constantes, voire faciles √† identifier en fonction des dommages qu’elles causent √† la dignit√© d’une personne ou √† sa sant√© physique et mentale.

Cependant, les victimes ont tendance √† garder le silence et √† √©viter de d√©noncer l’agresseur par peur de pire, par honte ou √™tre limit√© √† parler √† d’autres personnes.

La violence conjugale

La violence √©motionnelle utilise le mot pour blesser les sentiments de l’√™tre cher par des insultes, des cris ou des mensonges.

En g√©n√©ral, les principales victimes de la violence domestique sont les femmes, suivies des enfants, des personnes √Ęg√©es, des jeunes d√©pendants ou des personnes ayant un certain type de handicap.

Ainsi, plusieurs types de ph√©nom√®nes caract√©ris√©s par l’abus de pouvoir de l’agresseur ont √©t√© diff√©renci√©s, parmi lesquels ressortent la violence contre les femmes, la maltraitance des enfants, la violence contre les hommes, la violence contre les personnes √Ęg√©es, voire la violence filiale.

Actuellement, la société fait face à une série de problèmes dus aux différentes structures familiales qui se sont formées ces derniers temps.

Par exemple, des enfants et des jeunes g√Ęt√©s ou surprot√©g√©s, des parents qui partagent peu de temps avec leurs enfants en raison de leurs responsabilit√©s professionnelles et couvrent leurs absences en leur faisant plaisir dans tout ce qu’ils demandent.

Cette situation a transformé le plus petit de la maison en jeunes violents qui ne respectent pas leurs parents, représentants ou tuteurs, ne respectent pas les règles ou ne respectent pas leurs obligations. Chaque jour, le niveau de violence intrafamiliale des enfants envers leurs parents augmente.

Voir aussi Valeurs.

Caract√©ristiques de l’agresseur et de la victime de violence domestique

violence domestique-poing

L’agresseur doit imposer son pouvoir et sa force aux autres membres de la famille, c’est pourquoi il utilise la violence.

Tant l’agresseur que la victime de violence domestique partagent une s√©rie de caract√©ristiques qui les rendent plus ou moins vuln√©rables selon la situation.

Caract√©ristiques de l’agresseur

  • A des probl√®mes d’estime de soi.
  • A de la difficult√© √† exprimer son affection envers les autres.
  • Difficult√© √† contr√īler vos impulsions.
  • C’est une personne jalouse.
  • Montrez votre ins√©curit√©.
  • Vous pouvez avoir des probl√®mes de consommation d’alcool et de drogues.
  • C’est une personne √©motionnellement instable.
  • Vous pouvez vous pr√©senter comme une personne immature.
  • Sautez vos obligations familiales.

√Ä de nombreuses reprises, les agresseurs ont √©galement √©t√© victimes de violences ou d’abus pendant leur enfance ou leur adolescence. Par cons√©quent, ils r√©p√®tent le m√™me sch√©ma de comportement qu’ils ont connu dans le pass√© et pr√©sentent certains troubles psychologiques.

Caractéristiques de la victime

  • C’est une personne soumise.
  • Elle n’est pas s√Ľre de ses capacit√©s et de son ind√©pendance, elle devient donc √©conomiquement d√©pendante.
  • Avoir une faible estime de soi.
  • Elle a peur et n’ose pas demander de l’aide.

Types de violence domestique

Selon diverses √©tudes relatives √† la violence domestique, diff√©rents types d’abus peuvent √™tre diff√©renci√©s.

G√©n√©ralement, cela commence par le langage lorsqu’un membre de la famille insulte ou crie apr√®s un autre, alors ces mauvais traitements peuvent s’aggraver et conduire √† divers types de violence physique qui peuvent m√™me mettre la vie des gens en danger.

Ces types de violence sont punis par la loi, cependant, ils peuvent durer assez longtemps parce que les victimes, souvent, ne signalent pas ces situations par peur, par honte ou parce qu’elles sont manipul√©es.

Violence psychologique ou émotionnelle

La violence psychologique ou √©motionnelle est celle qui utilise le mot pour causer des dommages √©motionnels aux personnes. Il est difficile de voir √† l’Ňďil nu, ce qui le rend difficile √† d√©tecter √† temps.

Ce type de violence se manifeste par l’humiliation, les cris, les insultes, les menaces, les propos blessants, l’isolement forc√©, la pers√©cution ou le harc√®lement, les distorsions de la r√©alit√©, les mensonges, les manipulations, la destruction de biens, l’ing√©rence dans les relations d’amiti√©, entre autres.

Bien que la violence psychologique ne se reflète pas physiquement chez la victime, de la même manière, la victime souffre de divers troubles émotionnels qui peuvent être vus à travers leurs insécurités, leur faible estime de soi, leurs peurs ou leurs attitudes inhabituelles.

Ce type de violence a un impact significatif sur l’int√©grit√© mentale de la victime et g√©n√®re divers traumatismes.

Violence physique

violence domestique-femme

La violence physique implique une s√©rie d’agressions qui peuvent m√™me entra√ģner la mort.

La violence physique est beaucoup plus facile √† d√©tecter que la violence √©motionnelle. En effet, il laisse des traces visibles sur le corps de la victime apr√®s une s√©rie d’agressions et de blessures physiques, graves ou mineures.

Ce type de violence peut g√©n√©rer d’autres types de mauvais traitements tels que la violence des enfants, la violence conjugale, la violence contre les femmes, la violence contre les hommes et la violence contre les personnes √Ęg√©es.

Parmi les blessures figurent les coups, les fractures, les blessures, les saignements internes, entre autres. Ce type de violence peut entra√ģner la mort de la victime en fonction de sa gravit√©.

Violence sexuelle

Il fait r√©f√©rence aux cas dans lesquels les femmes et les hommes souffrent d’abus sexuels forc√©s et forc√©s de la part de leur partenaire ou d’un membre de la famille, ce qui g√©n√®re des traumatismes √† la fois mentaux et physiques.

La violence sexuelle peut survenir dans les mariages, g√©n√©ralement sur la femme. Cependant, il convient de noter que dans de nombreux cas, les jeunes adolescents ou mineurs sont √©galement victimes de violences sexuelles et que cela conduit √† l’inceste.

Violence économique

Il s’agit de l’abus et du contr√īle √©conomique que l’on a sur un membre de la famille, par lesquels la victime est limit√©e √† utiliser des ressources mon√©taires pour payer ses d√©penses personnelles, nourriture, m√©dicaments, √©tudes, transport, v√™tements, entre autres.

Dans ces cas, le membre de la famille de l’agresseur a le plein contr√īle des ressources √©conomiques, c’est lui qui d√©termine le montant d’argent qu’il va donner, d√©finit √† quoi il peut le d√©penser et peut m√™me emp√™cher la victime de travailler et d’√™tre ind√©pendante, de cette fa√ßon, il l’a sous son contr√īle.

Violence infantile

Il existe de nombreux foyers o√Ļ les mineurs sont victimes de violences de la part de leurs parents, repr√©sentants ou tuteurs. Ces mauvais traitements ont pour cons√©quence un obstacle √† leur d√©veloppement normal, car ils affectent leurs √©motions, leur cognition et leur comportement.

Les mineurs peuvent √™tre victimes d’abus physiques et psychologiques, d’abandon, d’abus sexuels, entre autres.

La violence des enfants peut √™tre r√©v√©l√©e de diff√©rentes mani√®res, par exemple, lorsqu’un enseignant ou un m√©decin d√©tecte certaines blessures physiques ou certaines attitudes chez les enfants. Cette situation peut √©galement √™tre mise en √©vidence lorsque le mineur ose demander de l’aide et parler de sa situation.

Violence entre enfants et parents

Violence domestique-enfants

Les mineurs doivent √™tre √©duqu√©s aux valeurs familiales et sociales qui, √† l’avenir, les caract√©riseront comme des personnes de bons sentiments, respectueuses et responsables.

La violence enfant-parentale ou la violence des enfants envers les parents fait r√©f√©rence √† une s√©rie de comportements que les enfants ont envers leurs parents, qui peuvent √™tre mis en √©vidence par des attaques physiques ou verbales de toute nature, afin d’attaquer la figure maternelle ou paternelle.

Violence envers les personnes √Ęg√©es

Il s’agit de la violence subie par les grands-parents, qui sont souvent victimes de violences physiques ou verbales de la part de leurs enfants et petits-enfants, soit parce qu’ils ne les respectent pas, soit parce qu’ils les consid√®rent comme une nuisance √† la maison.

Causes de la violence domestique

violence intrafamiliale-adolescente

La violence conduit à des actes cruels et criminels qui génèrent des dommages psychologiques et / ou physiques aux victimes.

Il existe diff√©rentes causes qui g√©n√®rent des violences intrafamiliales, certaines raisons d√©rivent d’aspects historiques, culturels ou sociaux dans lesquels la figure masculine se distingue comme √©tant la personne qui contr√īle tout ce qui touche √† la famille.

Les causes les plus fréquentes sont les suivantes:

  • L’agresseur se caract√©rise par une faible estime de soi, une intol√©rance, ne pas contr√īler ses pulsions violentes et par le besoin d’avoir le contr√īle sur son partenaire et ses enfants. C’est g√©n√©ralement un mod√®le qu’ils r√©p√®tent √† partir de leurs exp√©riences pr√©c√©dentes.
  • Dans de nombreuses soci√©t√©s, cela est li√© √† la domination du syst√®me patriarcal (l’homme est celui qui subvient aux besoins de sa famille) et au machisme, apr√®s quoi la figure masculine ressent le pouvoir d’imposer son contr√īle sur ses enfants et son partenaire.
  • La consommation d’alcool et de drogues par les parents et les enfants est une autre cause de violence domestique. La d√©pendance et ses effets secondaires ne sont pas contr√īl√©s.
  • Les m√©dias et la programmation actuelle mettent en √©vidence la violence et les st√©r√©otypes.
  • Les in√©galit√©s sociales entre les hommes et les femmes continuent d’√™tre une r√©alit√© et une cause de violence domestique.
  • R√©p√©tition de sch√©mas ou de comportements de violence v√©cus dans le pass√© par l’agresseur. Cette situation se r√©p√®te d’une g√©n√©ration √† l’autre, il est donc parfois difficile de ma√ģtriser ces probl√®mes familiaux et sociaux.
  • D√©pendance de la victime √©motionnellement et financi√®rement.
  • Incapacit√© √† r√©soudre les probl√®mes sans recourir √† la violence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *